Les Américains dans la rue pour défendre leurs authentiques Kit Kat

le , mis à jour à 18:02
0

Après un accord entre industriels, la recette des chocolats Cadbury va changer aux États-Unis et les authentiques douceurs britanniques seront bientôt introuvables sur le sol américain. Un scandale pour les amateurs qui se mobilisent.

Panique aux États-Unis, les chocolats Cadbury venus de Grande-Bretagne vont disparaître des rayons américains. Après un accord passé avec Let's Buy British Imports, une société spécialisée dans l'import de produits britanniques, le géant américain du chocolat Hershey ne va plus vendre les friandises Cadbury britanniques. Les Maltesers, Dairy Milk, Kit Kat britanniques et les chocolats Cadbury produits au Royaume-Uni deviendront d'ici peu introuvables sur le sol américain.

Hershey's, est en concurrence avec Cadbury, qui appartient elle à Mondelez. Mais aux États-Unis, la célèbre marque de chocolat américain dispose des droits pour produire du chocolat sous la marque Cadbury sur le territoire américain.

Toutefois, les confiseries Cadbury conçues par le groupe Hershey n'ont rien à voir avec les authentiques friandises Cadbury «made in Britain». La matière première des douceurs britanniques est le lait alors que celle de leur version américaine est le sucre. «Avez-vous déjà goûté aux chocolats Hershey», s'interroge d'ailleurs Nicky Perry, une expatriée britannique qui possède plusieurs restaurants à New York. «Je ne les vendrai jamais», confie-t-elle au New York Times ,n'ayant pas de mots assez durs pour qualifier les confiseries made in USA.

Des pétitions et appels au boycot

De même, évoquant la version américaine des chocolats Cadbury, Dympna Madeley, responsable d'un magasin de produits britanniques à New York, confie à la BBC: «Je ne les donnerai pas, même à mon pire ennemi. Les Cadbury américain n'ont absolument pas les mêmes goûts que les chocolats britanniques, ce n'est ni la même qualité, ni la même consistance». Décidée à défendre les authentiques douceurs britanniques, Dympna Madeley appelle les consommateurs à boycotter les produits Hershey et à signer les pétitions en ligne pour inciter le groupe à faire marche arrière.

Par ailleurs, les hashtags #boycotthershey ou #longlivetherealcadburys qui visent également à faire plier la compagnie américaine, font des émules sur Twitter.

Lucy Yeomans estime ainsi que «les gens doivent avoir accès au chocolat qu'ils veulent. Mais, sérieusement, le pouvoir du business aux États-Unis est effrayant».

«Comment Hershey a réussi à interdire Cadbury aux États-Unis? Seulement parce que ses produits sont immondes», déplore Conor Wright.

Certains qualifient même la décision de Hershey de «prohibition du chocolat»!

Des milliers de clients se mobilisent également dans les magasins. D'autres ont commencé à se constituer des stocks de friandises britanniques. La fronde s'organise outre-Atlantique, reste à savoir si elle parviendra à faire plier le géant américain du chocolat.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant