Les ambiguïtés de Martine Aubry

le
4
Martine Aubry.
Martine Aubry.

"On n'est pas assez malins pour penser à tout ça, sinon on aurait gagné la primaire !" Cet élu proche de Martine Aubry fait mine de ne même pas comprendre, lundi matin, comment la presse peut trouver tant de signification à la réunion politique organisée par la maire de Lille dimanche à Paris. Ils sont comme ça, les proches de Martine Aubry. Ils ont intégré depuis longtemps qu'il ne faut jamais anticiper les envies de la patronne. Parce que la suite pourrait toujours les démentir. Et aussi parce que Martine Aubry a toujours craint de jouer son avenir au concours de la petite phrase. "Hier, le but était de parler de la France et de l'Europe", martèle donc la sénatrice Laurence Rossignol. La "coopérative d'idées et d'actions" (sic) qu'a lancée l'ancienne rivale de François Hollande à la primaire du PS s'appelle tout de même Renaissance. Et alors ? "Oui, c'est un retour aux valeurs après le Moyen Âge et l'obscurantisme", rappelle le député de l'Ardèche Olivier Dussopt. Mais jamais, au grand jamais il ne faut y voir une manière de reléguer Jean-Marc Ayrault, à qui elle pourrait vouloir succéder à Matignon, au rang de seigneur médiéval. Il s'agirait plutôt de la "continuité" de la tribune publiée en août dans Le Monde, dans laquelle elle prônait une "renaissance", notamment industrielle, européenne et culturelle.

"Nous allons gagner !"

Il faudrait se contenter de les croire lorsqu'ils disent que les propos de Martine...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le jeudi 12 déc 2013 à 14:23

    il y a aussi le 1,,,,,% de la formation professionnelle payé par les entreprises : ils se partagent tous le gâteau

  • mlaure13 le samedi 7 déc 2013 à 20:14

    Un rapport parlementaire lève le voile…QUE D’ECONOMIES A FAIRE ?!!!...Pauvre France…Tous ces politicards mafieux te ruinent un peu plus chaque jour !!!...Enfant, entends tu la bête de Guillotin qui gronde et tire sur ses chaînes, du fonds de son corridor ?...Et quand elle se sera réveillée, plus RIEN ne pourra l’arrêter !...Un copier/collé de 1789 !...

  • mlaure13 le samedi 7 déc 2013 à 20:10

    Ils fonctionnent en tout cas très bien indépendamment de leur manque de représentativité. Inutile de grandir pour s'enrichir ! À l'extrême, ils n'auraient guère besoin d'adhérents. Premier syndicat français, la CGT en compte 670. 000. Très loin des 2, 4 millions d'IG Metall, le syndicat allemand des «métallos». Nos syndicats touchent 4 milliards par an de la collectivité pour 8 % de syndiqués. Subventions à gogo, permanents par milliers, gabegie...

  • mlaure13 le samedi 7 déc 2013 à 20:06

    L’UIMM dispose d'un tré-sor de guerre de près de 505 millions d'euros, selon le rapport. François Chérèque, à la tête de la CFDT, avoue avoir du mal à cacher ses éco-nomies de plus de 350 millions d'euros, dont 34, 7 millions de « trésorerie disponible ». Celle de la CGT est de 42 millions d'euros. Les fruits d'une «gestion de père de famille» ont expliqué, sans rire, plusieurs responsables syndicaux... Des rentiers, les syndicats français ?