Les allocations familiales, nouveau dossier chaud du gouvernement

le
40
Les allocations familiales, nouveau dossier chaud du gouvernement
Les allocations familiales, nouveau dossier chaud du gouvernement

La page du débat autour du mariage homosexuel à peine tournée, le gouvernement s'attaque maintenant à l'épineux dossier des allocations familiales. Son objectif : rétablir l'équilibre de la branche famille de la Sécurité sociale. «Il y a 2 milliards de déficit, donc il faut faire des économies» avait déclaré François Hollande fin mars.

Depuis plusieurs semaines toutes les pistes de réforme sont sur la table du Premier ministre.

Les ménages les plus aisés mis à contribution ?

Pour rétablir l'équilibre financier de la branche famille et trouver un milliard d'euros dès 2014, le gouvernement a plusieurs scénarios en main. Il a promit que ces décisions seront prises au nom d'une justice accrue dans les prestations versées et seront complétées par des mesures «sur la petite enfance et l'accueil dans les crèches». Mais pour faire des économies, le gouvernement pourrait se rallier au scénario préconisé par le rapport que lui a remis le président du HCF, Bertrand Fragonard, qui propose de mettre à contribution les ménages les plus aisés, en diminuant par exemple les allocations pour les ménages de deux enfants gagnant environ 5 000 euros par mois et à les diviser par quatre au-delà de 7 100 euros.

L'opposition et les syndicats déjà vent debout

D'ores et déjà l'opposition a fait savoir qu'elle ne désarmerait pas sur ces sujets de politique familiale. Pour elle comme pour les syndicats ou les associations familiales, il s'agirait d'un coup de canif inacceptable dans le système en vigueur depuis la Libération.

Dès dimanche 26 mai, plusieurs ténors de l'UMP qui manifestaient contre la loi sur le mariage homosexuel, déclaraient s'opposer aussi à «la politique familiale du gouvernement». «Stop au matraquage sur la politique familiale», a par exemple lancé le député UMP Christian Jacob dimanche.

Samedi encore, sans attendre de connaître les réelles intentions du gouvernement, qui doivent être...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ljay1 le lundi 3 juin 2013 à 19:18

    On tape encore sur le moyen ... et pourquoi ne pas attaquer les optimisations fiscales, les gros fraudeurs à la Cahuzac et surtout les paradis fiscaux... Ces derniers sont la source, par leur racket de facturation du renchérissement du coup de la vie... Le système bancaire ne devrait pas payer une facture en provenance de ces paradis......

  • ljay1 le lundi 3 juin 2013 à 19:12

    Il eut été bon de plafonner les alloc à 3 enfants à partir de 2014.. Pour éviter certains tabous religieux à faire des enfants et les faire élever par la société. Avec tous les moyens contraceptifs que nous avons cela aurait été une bonne chose.

  • psdi le lundi 3 juin 2013 à 12:33

    @lartigue : Enfin, @lartigue , je constate que tu es bien tel que je croyais. On ne se refait pas. La prochaine fois, tu nous ressors le coup des 72 milliards, ça nous manque.

  • psdi le lundi 3 juin 2013 à 11:21

    Moi, je retiens que François veut sauver notre politique familiale de manière la plus équitable possible. C'est aussi ça la JUSTICE SOCIALE. Apparemment, il y en a encore quelques uns qui ont un peu de mal à le comprendre.

  • knbskin le lundi 3 juin 2013 à 09:42

    .../... Quant aux "vrais riches" qui savent gérer leur patrimoine, ils n'ont aucun besoin de ces petites magouilles de bas étage - fort dangereuses au demeurant. Donc, ne fantasmez pas trop sur "les fraudeurs", autre version du "trésor caché". Par contre, diviser par 2 le RSA, et supprimer l'AME, c'est du concret - moyennant une baisse momentanée du PIB ...

  • knbskin le lundi 3 juin 2013 à 09:39

    Hum ! Je crois que vous vous faites des illusions sur le "gisement" des fraudeurs, M5859377. n'oublions pas qu'un "fraudeur à la Cahuzac", au moins si les informations que nous avons sont bonnes, est avant tout un gros maladroit. C'est idiot de laisser 600 000 Euros dormir sur un compte fût-il suisse pour soi-disant échapper au fisc. .../...

  • M5859377 le lundi 3 juin 2013 à 09:36

    ...ceux ci réclameraient ou espereraient la mansuétude de l'état; faisons en sorte qu'elle soit du meme niveau que pour un voleur à l'étal !:-)

  • M5859377 le lundi 3 juin 2013 à 09:34

    on ne peut plus s'offrir des riches aussi riches; il est temps de supprimer les allocs des nantisbjr knbskin: je lis ici et là que loin d'assister à un exil fiscal , on assiste au contraire à un phénomène de rapatriement important des éxiléspaniqués par l'activisme des états (Holland en tete) pour lutter contre la fraude;....

  • knbskin le lundi 3 juin 2013 à 09:33

    Petit problème : les parasites et les assistés sont ... quasiment majoritaires, aujourd'hui, en France grâce à l'endettement. Donc, ils sont assurés d'avoir une majorité "démocratique" ... tant que le gouvernement peut emprunter. On fait quoi, et comment ? ;)

  • knbskin le lundi 3 juin 2013 à 09:30

    La vraie charité chrétienne, aujourd'hui, c'est de flanquer des coups de pieds aux fesses aux parasites et aux assistés pour les faire sortir du parasitisme et de l'assistanat, et pour cela une seule solution : les rendre employables. La diminution drastique des allocs en tout genre aidera puissamment à cet objectif.