Les Allemands ne portent pas Arnaud Montebourg dans leur coeur

le
0
Arnaud Montebourg saura-t-il convaincre ses partenaires allemands ?
Arnaud Montebourg saura-t-il convaincre ses partenaires allemands ?

Wolfgang Schäuble a dû pousser un soupir de dépit quand il a appris qu'Arnaud Montebourg avait récupéré les portefeuilles de l'Économie, du Numérique et du Redressement productif dans le gouvernement de Manuel Valls. Les deux hommes pourraient en effet difficilement être plus différents. Le francophile et francophone ministre des Finances allemand est un homme de dossier plutôt discret et mesuré dans ses propos, alors que son homologue est prêt à enfiler une marinière pour faire la une des magazines tout en accusant Angela Merkel de suivre une politique "à la Bismarck"... Tout est dit.

La presse allemande ne se montre d'ailleurs pas tendre avec le compagnon d'Elsa Zylberstein. Personne ici n'a oublié ses propos de 2011. Encore dans l'opposition, le ténor du Parti socialiste estimait alors qu'Angela Merkel voulait "tuer l'euro" afin que l'Allemagne et ses "diktats" fassent "fortune" sur "la ruine" des autres pays de la zone euro. Fermez le ban...

Si le magazine économique WirtschaftsWoche reconnaît un certain "talent d'orateur" à ce ministre qui "fait des discours sans note", il se demande aussi si son rôle est celui de "Zorro ou Don Quichotte". Le Süddeutsche Zeitung s'étonnait pour sa part que François Hollande confie un ministère à l'homme qui l'avait affublé du surnom peu flatteur de "Flamby". Le quotidien munichois se demandait aussi pourquoi ce politicien "protectionniste et opposé à la globalisation" avait accepté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant