Les All Blacks l'ont joué un peu trop facile

le
0
Les All Blacks l'ont joué un peu trop facile
Les All Blacks l'ont joué un peu trop facile

Contre la nation la plus mal classée de la Coupe du monde, la Nouvelle-Zélande s'est baladée. Mais le gros carton attendu n'a pas eu lieu et la Namibie a offert une valeureuse résistance en seconde période avec un essai à la clé (58-14). Les All Blacks n'ont pas cherché à gaspiller de l'énergie.

Le debrief

Les Blacks ont fait le travail. Face à une équipe namibienne largement plus faible mais solidaire tout au long de la rencontre, les Néo-Zélandais prennent le bonus offensif, acquis dès la première période. Neuf essais inscrits pour les coéquipiers de Richie McCaw, ménagé ce jeudi soir, ce qui leur permet de prendre le large tranquillement dans cette poule C. Avec deux doublés de ses ailiers Savea et Milner-Skudder, les All Blacks assurent donc l’essentiel. Mais tout n’a pas été parfait, notamment en seconde période où ils ont été mis à mal par une défense agressive de la Namibie.

On s’attendait à une pluie d’essais, voire à un record, et surtout aucun espace laissé en route mais l’essentiel est assuré. Avec neuf points en deux matchs, la Nouvelle-Zélande affrontera lors du prochain match la Géorgie pour continuer à monter en puissance dans cette compétition. Pour son premier match dans cette Coupe du monde, la Namibie a agréablement surpris par son engagement et surtout sa solidarité en défense. Les coéquipiers du joueur des Saracens et capitaine, Jacques Burger, se sont même permis le luxe d’inscrire un essai, par Deysel, face à la meilleure équipe du monde en seconde période. Un véritable exploit pour une formation qu’on attend peu et donc certainement de la confiance engrangée avant d’affronter les Tonga mardi prochain.

Le joueur qui a crevé l’écran

Nehe Milner-Skudder. Ce jeudi soir à Londres, l'ailier a inscrit un doublé mais a surtout été un veritable poison pour la defense adverse. Sur chaque appui, il a fait la difference et a progressé sur chaque ballon. Bien aidé par des arrières de grande qualité et un jeu rapide sur les ailes, il réalise un grand match et fait oublier son premier match manqué contre l’Argentine.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La stat dont on se souviendra

16. La Namibie a joué 16 matches en Coupe du monde, depuis sa première apparition, en 1999. Bilan: 16 défaites

Les joueurs à la loupe

Nouvelle-Zélande
Les All Blacks n’ont pas eu à forcer pour faire la différence dans ce match. Avec notamment les doublés de MILNER-SKUDDER et SAVEA, en jambes ce jeudi soir, les Néo-Zélandais prennent les cinq points. VITO a réalisé également un bon match en trouvant des brèches intéressantes. Tout comme la première période de SONNY BILL WILLIAMS, qui progresse sur chaque ballon. On notera tout de même le manque de concentration au pied de BARRETT qui marque tout de même un bel essai de filou sur un exploit solitaire.

Namibie
On n'attendait pas grand-chose de la Namibie ce jeudi soir. Et bien ils nous ont surpris ! Avec BURGER en capitaine et surtout un DU PLESSIS des grands soirs, la Namibie a réussi à montrer un beau visage notamment grâce à une défense agressive. DEYSEN inscrit même un essai libérateur pour son équipe, récompensé du travail de quatre-vingt minutes. Enfin, KOTZE a été précieux au pied et a inscrit plus de la moitié des points de son équipe.

La feuille de match

CM2015 (Groupe C) / NOUVELLE-ZELANDE – NAMIBIE : 58-14

Olympic Stadium (38 500 spectateurs environ)
Temps nuageux - Pelouse correcte
Arbitre : M.Poite (FRA)

Essais : Vito (6eme), Milner-Skudder (10eme, 41eme), Fekitoa (21eme), Barrett (31eme), Savea (47eme, 75eme), B.Smith (61eme), Taylor (79eme) pour la Nouvelle-Zélande – Deysen (50eme) pour la Namibie

Transformations : Barrett (7eme, 21eme, 31eme, 47eme) pour la Nouvelle-Zélande

Pénalités : Barrett (4eme) pour la Nouvelle-Zélande – Kotze (13eme, 23eme, 44eme) pour la Namibie

Drops : Aucun

Cartons jaunes : Engels (57eme) pour la Namibie

Cartons rouges : Aucun

Nouvelle-Zélande
Slade puis B.Smith (51eme) – Milner-Skudder, Fiketoa, S.B Williams puis Nonu (62eme), Savea – Barrett, Perenara puis Kerr-Barlow (48eme) – Vito, Cane, Kaino puis McCaw (62eme) – S.Whitelock puis Read (51eme), Romano – Faumuina puis Crockett (63eme), Taylor, Franks

Sélectionneur : S.Hansen

Namibie
Tromp – Philander puis Viviers (58eme), Greyling, Deysel, Marais puis Botha (45eme) – Kotze, Jantjies puis Buitendag (73eme)– Damens puis Bothma(45eme), Du Plessis, J.Burger (Cap) – Uanivi, Van Lill puis kitshoff (61eme)– Coetzee, Van Jaarsveld puis Van der Westhuizen (73eme), Engels

Sélectionneur : J.Diergaardt

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant