Les aléas de la demande palestinienne d'adhésion à l'ONU

le
0
Les consultations sur l'adhésion de la Palestine aux Nations unies débutent lundi soir, heure française, au Conseil de sécurité.

Les consultations sur l'adhésion de la Palestine aux Nations unies débutent lundi après-midi au Conseil de sécurité, mais les enjeux et la capacité d'inertie de l'ONU sont tels qu'il n'est pas certain qu'elles aboutissent rapidement, ni même qu'elles aboutissent à un quelconque vote. Les Palestiniens qui ont choisi cette option, exaspérés par les États-Unis, savent pertinemment qu'elle n'a pratiquement aucune chance immédiate d'aboutir puisque Washington opposera son veto et que le minimum de neuf votes favorables qui pourrait éventuellement l'en dissuader n'est pas garanti.

Consciente de cette réalité, la délégation palestinienne a d'ores et déjà indiqué qu'en cas «d'obstruction ou de délai injustifié», elle irait rapidement à l'Assemblée générale, où elle sait qu'elle peut compter sur une large majorité (2/3 des 193 voix sont requises) pour obtenir un statut intermédiaire d'«État observateur non membre». Samedi depuis Ramallah, Azzam al-Ahmad, membre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant