Les agriculteurs s'inquiètent de la mauvaise météo en France

le
0
Blé, colza, maïs? Malgré le redoux du week-end, les rendements seront affectés par le froid et le manque de soleil.

Le redoux annoncé pour le week-end et la ­semaine à venir ne devrait pas effacer le froid et le manque d'ensoleillement qui affectent depuis l'automne les cultures françaises. Rien qu'en mars, selon le bilan de Météo France, «les températures moyennes enregistrées en France sont 1,3°C en dessous de la normale». Quant aux précipitations, «la pluviométrie moyenne sur l'ensemble du pays est supérieure de près de 25 % à la normale, et l'ensoleillement accuse un déficit de 30 %». Résultat: bien que le printemps ait débuté il y a trois semaines - à en croire le calendrier -, la nature revêt toujours un aspect hivernal. C'est le cas par exemple des cultures implantées à la fin de l'été, tel le colza, ou à l'automne, comme le blé. «Nous enregistrons trois semaines de retard végétatif, cela veut dire que pendant trois semaines la plante a perdu une parti...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant