Les agriculteurs ont toujours la cote, pas leur ministre

le , mis à jour à 10:46
8
Les agriculteurs ont toujours la cote, pas leur ministre
Les agriculteurs ont toujours la cote, pas leur ministre

L'attachement des Français pour leur agriculture ne se dément pas. Même les dégâts, parfois importants, causés par les manifestations d'agriculteurs depuis cet été ne semblent pas avoir entamé le capital de sympathie dont ils jouissent. Engagés dans un bras de fer avec la grande distribution depuis plusieurs mois pour protester contre les baisses de prix, les agriculteurs sont très largement défendus par les Français, à l'heure où s'ouvre le 53e salon de l'Agriculture. Selon un sondage Odoxa pour « Le Parisien » — « Aujourd'hui en France » et France Info, 81 % des personnes interrogées déclarent soutenir le mouvement, et ce malgré les actions qui ont parfois un impact sur leur quotidien — avec notamment des opérations escargot et des blocages routiers comme à Vannes ou à Rennes mi-février.

La qualité plébiscitée

Cette indulgence et cette bienveillance sont profondément ancrées chez les Français. L'an dernier à la même époque, 82 % d'entre eux déclaraient avoir une bonne opinion des agriculteurs. « Utiles », « courageux » et « passionnés » reviennent chez plus de 90 % des sondés pour qualifier les agriculteurs, qui seraient même de plus en plus « proches des gens » (68 %, contre 55 % en 2015), même s'ils restent « râleurs » (62 %). Sur le plan écologique, l'opinion est cependant plus partagée. Les agriculteurs sont « pollueurs » pour 50 % des personnes interrogées. Le résultat, sans doute, des dernières polémiques sur l'utilisation des pesticides.

Au rang des solutions pour sortir le secteur de la crise, la qualité prime toujours sur la quantité. 86 % des personnes sondées considèrent que l'agriculture française doit se concentrer sur de petites exploitations et miser sur la qualité des produits pour assurer son avenir plutôt que de développer de grandes exploitations et parier sur la quantité. Une proportion presque identique à celle de l'an dernier (87 %).

La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku il y a 9 mois

    le syndrome de Stockholm ... Les français ont de plus en plus de cancers dits inexpliqués , alors qu'on sait pertinemment qu'ils sont la conséquences des pesticides, des engrais chimiques et autres sal o pe ries données aux animaux d'élevage et les français endormis applaudissent ... La France est n° 1 en Europe pour l'achat de pesticides en tous genres .... depuis je n'achète plus français sauf label rouge même si j'ai des doutes !

  • M8404021 il y a 9 mois

    Je veux un etiquetage complet de tous les produits alimentaires! Moi j'achète Français, label rouge et des fois bio.

  • mars4 il y a 9 mois

    @ tinou : vous voulez changer de boulot, vous? (de manière imposée par des lois et une mauvaise gestion de l'état)@ bernhar : les pays fondateur de l'europe sont la belgique, le luxembourg et les pays-bas! ;-)

  • Tinou23 il y a 9 mois

    Ils nous soûlent ces sauvages qui cassent tout, ils ont cas changer de boulot

  • bearnhar il y a 9 mois

    L'Europe devrait etre la première puissance économique du monde, la France est le pays fondateur de cette première puissance, partant de là j'attend qu'un seul politique soit capable de m'expliquer pourquoi nous ne sommes bons qu'à subir ? Désolé, je ne subit pas, j'exige que la France pilote cette UE, ceux qui ne sont pas contents, on ne les retient pas. Quand je vois qu'on se fait damer le pion fiscal par des confettis, ça me fout une colère noire.

  • d.contan il y a 9 mois

    c'est exact les animaux ne doivent pas etre enfermé..l'UE au lieu d'imposer des normes qui ne servent à rienferait bien des normes minimums à ce sujet

  • bearnhar il y a 9 mois

    Je n'ai rien contre des fermes de 1000 vaches, mais si c'est pour que jamais les betes ne sortent de leur hangar, faut quand meme pas pousser le bouchon trop loin. L'animal a autant droit au respect que ce petit péd-ant d'humain ! Qui croit qu'une bete n'a jamais besoin et envie de voir le jour ? meme si ça ne rend pas la viande meilleure, j'en sais rien, c'est quand meme un signe d'humanité minimum que d'accorder le droit de vivre.

  • bearnhar il y a 9 mois

    Il s'engage à tout faire ? Faire le minimum serait déjà bien. Le minimum est, soit d'aligner nos normes sur les concurrents, soit d'arreter d'importer librement les produits qui ne respectent pas NOS normes. Les productions des pays qui emploient des produits phytos interdits ici, doivent etres taxées pour ramener leur cout à celui des notres. Cela on ne le négocie pas, on l'impose, nous sommes le pays fondateur de l'UE. Celui qui n'est pas content peut toujours en sortir. Marre de subir.