Les agriculteurs défendent «l'exception agricole» française

le
0
Les agriculteurs français redoute une ouverture totale des frontières européennes quii aboutirait à une invasion de viandes ou de céréales américaines.

La France a gagné une bataille, vendredi, sur le front de l'exception culturelle. Elle a fait exclure, in extremis, l'audiovisuel du mandat des négociations commerciales qui vont s'ouvrir entre l'Union européenne et les États-Unis. Mais les agriculteurs français, restent, eux, sur le pied de guerre.

Profitant du retentissement de cette victoire culturelle française, ils estiment qu'une autre exception, agricole, a été, négligiée. A tel point que Xavier Beulin, président de la FNSEA, principal syndicat agricole français, craint que «agriculture européenne se retrouve du côté des perdants».

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, a beau rappeler que le gouvernement a «fait inscrire dans le mandat de négociation des garanties pour les lignes rouges agricoles et alimentaires», cela ne suffit pas à...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant