Les agressions antisémites en hausse depuis le début 2011

le
0
Un étudiant a essuyé des tirs de grenaille jeudi. 16 actes graves sont recensés pour le premier trimestre.

Il avait, d'après ses agresseurs, une «tête de juif». Ils lui ont tiré dessus avec un pistolet à grenaille et l'ont frappé sur la tête et le corps. C'était jeudi soir, à Villeurbanne, dans la banlieue de Lyon. L'étudiant de 21 ans a été sérieusement blessé. Cette attaque vient s'ajouter aux actes «particulièrement graves» recensés depuis trois mois par le Service de protection de la communauté juive: «on observe un pic de violence, avec des attaques bien plus sévères qu'en 2010», affirme Me Ariel Goldman qui dirige le SPCJ. Le climat s'est détérioré, avec seize actes graves au premier trimestre 2011, sans que l'on comprenne pourquoi. En général, le nombre d'actes antisémites fluctue avec l'actualité du Proche-Orient.

Surtout en Ile-de-France

Cette fois, le nombre d'agressions a bondi avant les récents échanges de tirs entre Israéliens et Palestiniens, en pleine révolution du monde arabe et tensions autour de l'islam en France. Le 17 mars, c'est un je

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant