Les agences US se disent écartées de l'enquête sur l'avion russe

le
0

WASHINGTON, 13 novembre (Reuters) - Le FBI et l'agence fédérale de sécurité des transports (NTSB) ont fait savoir jeudi qu'ils n'avaient pas été invités à participer à l'enquête menée par les autorités égyptiennes sur la destruction d'un avion de ligne russe au-dessus du Sinaï le 31 octobre dernier. Des responsables du FBI ont déclaré que ni l'Egypte, ni la Russie n'avaient répondu à l'offre d'assistance du service américain de police et de renseignement. Le FBI avait proposé son aide à ces deux pays, notamment en matière d'expertise médico-légale. Un porte-parole du NTSB a déclaré que cette agence répondait depuis quelques jours aux questions des enquêteurs égyptiens mais qu'aucun accord en vue d'une participation formelle de sa part à l'enquête n'était en vue. L'Egypte et la Russie n'ont formulé aucune déclaration officielle sur les causes de la destruction de l'appareil, qui a entraîné la mort de 224 personnes. Des responsables russes sont toutefois convaincus qu'une bombe est à l'origine de la destruction l'Airbus A321 de la compagnie Metrojet, a-t-on appris de sources américaines au fait du dossier. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou encore Israël jugent pour leur part très probable la thèse d'un attentat à la bombe. La branche égyptienne de l'organisation de l'Etat islamique a revendiqué avoir détruit l'appareil pour se venger des frappes aériennes russes contre l'EI en Syrie. (Mark Hosenball; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant