Les agences de notations attaquées par leurs victimes

le
0
Athènes qui réfute la baisse de la note grecque, des économistes portugais qui les traînent devant la justice… Moody's, Standard & Poor's et Fitch sont à nouveau sous le feu des critiques

Alors que la Grèce et le Portugal se sont vus dégrader à tour de bras par les agences de notation ces derniers mois, les dirigeants protestent contre ces messagers de mauvaises nouvelles. Dernier épisode en date de ce combat inégal, le ministère des Finances grec a déclaré ce lundi qu'il rejetait le nouvel abaissement de sa note par Standard & Poor's. Une décision «sans validité», a-t-il jugé.

«Cette dégradation intervient dans une période où aucune nouvelle information ou décision aggravant la situation de la Grèce n'est intervenue depuis la précédente évaluation, il y a un mois», a développé le ministère dans un communiqué. Or, «les décisions des agences de notation doivent être fondées sur des éléments, décisions et une réelle évaluation des données de chaque économie. Sinon, leur validité est mise en doute.»

«Pratiques abusives»

Au Portugal, autre pays visé récemment par des dégradations de note, quatre économistes ont porté plainte c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant