Les AG ont été plus sereines en 2013

le
0

(NEWSManagers.com) - Contrairement à toute attente, la saison 2013 des Assemblées Générales s'est déroulée dans un contexte plutôt serein, à quelques exceptions près. La bonne tenue des marchés financiers et la politique généreuse de distribution des dividendes y contribuent certainement pour une large part, ainsi que la richesse du dialogue entre les groupes et leurs actionnaires ? marqué par des interventions de plus en plus didactiques et accessibles, selon la 8ème édition du Bilan des Assemblées Générales 2013 communiqué par Capitalcom.

Le climat plutôt serein des Assemblées Générales 2013 s'est reflété dans le vote des résolutions. Seules 7 résolutions ont été rejetées en 2013, contre 9 en 2012, essentiellement des résolutions non agréées par le Conseil. En ce qui concerne les résolutions sensibles, c'est-à-dire votées à moins de 75%, seules 13 résolutions sont concernées en 2013, qui portent pour moitié sur les attributions d'actions gratuites et d'actions de performance aux dirigeants mandataires sociaux. L'amélioration du niveau d'approbation des résolutions témoigne du renforcement du dialogue en amont de l'AG entre actionnaires et émetteurs. A titre d'exemple, hors CAC 40, le plafond global des autorisations financières soumises au vote lors de l'AG Natixis a été modifié en séance, passant de 3 à 1,5 milliards d'euros suite aux observations de certains de ses actionnaires. Le quorum des Assemblées Générales suivies reste stable à 65,9%, contre 65,7% en 2012, avec toutefois de fortes variations, le quorum de Renault progressant de +13,8 pts à 69,47% par exemple. Avec un calendrier très dense, marqué par les ponts du mois de mai, la fréquentation des AG a reculé de -11% à 955 actionnaires en moyenne, contre 1 073 en 2012.

Très attendue, compte-tenu de l'actualité autour du Say on Pay, la thématique des rémunérations des dirigeants aura finalement peu retenu l'attention des actionnaires cette année avec seulement 4% des questions posées, contre 7% en 2012 et 16% en 2011. Les efforts de pédagogie considérables engagés l'an dernier auront sans doute porté leurs fruits, d'autant que les émetteurs se sont davantage investis, cette année, dans la dynamique de progrès de leur gouvernance. Près d'un tiers d'entre eux ont présenté des évaluations concrètes et sincères du fonctionnement de leurs Conseils.

" Les Assemblées Générales 2013 se sont focalisées, cette année, sur les axes de différenciation des entreprises et en particulier sur leurs principaux atouts, face à une compétitivité particulièrement rude à l'échelle internationale. La nécessaire mutation des business models pour s'adapter au plus près des évolutions - profondes et extrêmement rapides - des écosystèmes a également été au coeur des exposés. Enfin, la performance sociale et la qualité de la gouvernance ont largement été abordées et débattues avec les actionnaires, toujours aussi soucieux du respect des valeurs et des codes éthiques au sein des entreprises. Des Assemblées Générales, somme toute, de plus en plus ouvertes à de nouveaux publics, de plus en plus pédagogiques et de plus en plus sereines... " , selon Caroline de La Marnierre, président et fondatrice de Capitalcom.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant