Les Afghans craignent le retour des talibans

le
0
Officiellement, le départ des troupes occidentales marque le succès de la stratégie de contre-insurrection.

À Kaboul

Mohammad Hassan, yeux plissés et barbiche noire taillée en pointe, tient une épicerie à Taïmani Project, un quartier résidentiel de Kaboul, sans histoires. Les talibans lui rappellent de mauvais souvenirs: «Ils m'ont emmené et m'ont enfermé pour me torturer pendant six jours, j'en ai encore des marques dans le dos. Je ne veux pas que les Américains quittent l'Afghanistan.» Un client, arborant une longue barbe grise, lui coupe la parole: «Moi, je n'aime pas les Américains, je préfère les talibans.» Immédiatement, Mohammad le reprend: «C'est ça! Et ils te forceront à suivre la prière à coups de bâton.» Un adolescent renchérit: «Nous ne devrions pas dépendre des étrangers pour diriger notre pays. Les talibans, au moins, sont des Afghans. C'est mieux que les étrangers.»

Officiellement, le départ des troupes occidentales marque le succès de la stratégie de contre-insurrection. Après avoir déployé 30.000 hommes en renfort en Afghanistan, juste

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant