Les affaires très réservées de la femme du conseiller

le
1
La façade du tribunal de commerce de Rouen, où s'est conclu un étonnant rachat d'entreprise.
La façade du tribunal de commerce de Rouen, où s'est conclu un étonnant rachat d'entreprise.

Le conseiller "affaires réservées" du ministre de l'Outre-mer porte bien son titre. Marc-Pierre Mancel gère les dossiers sensibles au cabinet de George Pau-Langevin. Mais ce proche de Vincent Peillon, élu du conseil régional d'Ile-de-France, est plus qu'un simple conseiller ministériel : il dispose également d'un bureau rue de Solférino, au siège du PS, où il intervient comme secrétaire national en charge des questions de santé. Il a aussi une épouse très active, qui met en avant le nom de son mari pour faire des affaires. Corinne Toulot Mancel, 46 ans, est la présidente d'Arte Nuevo, une association qu'elle a fondée en 2008 pour "accompagner tous les acteurs, publics et privés, dans leurs projets et réflexions de prospective positive". Formulé autrement, sans davantage de clarté, Arte Nuevo se présente aussi comme un réseau d'experts ayant "vocation à trouver des leviers de croissance originaux pour répondre aux multiples enjeux que demande la construction de la société de demain". Un e-mail explicite Un e-mail daté de mai 2014 permet toutefois de mieux cerner les activités réelles de madame Mancel. Dans ce document que Le Point s'est procuré, la femme de l'élu détaille son offre de services afin d'aider une PME high-tech de la région rouennaise. Le courrier électronique adressé à Plug Up International - c'est le nom de la société - récapitule les différents rendez-vous calés par Corinne Toulot Mancel pour son action de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.