Les affaires prospères de la nombreuse famille de Ben Laden 

le
0
Les membres du clan vivent libres en Arabie et à New York, menant souvent grand train malgré un nom difficile à porter.

Mohammed Ben Laden est heureux. Ce jour de février 2010, il reçoit des mains de l'ambassadeur de France à Riyad les palmes académiques, en récompense de sa générosité pour l'école française de Riyad. Cet avocat francophone, diplômé en droit et en histoire de la Sorbonne, ressemble physiquement à son oncle Oussama. Un oncle renié par sa famille en 1994, et dont Mohammed Ben Laden n'aime pas qu'on lui parle. Comme la grande majorité des quelque 600 descendants du fondateur de la dynastie, nommé lui aussi Mohammed Ben Laden. Éduqués en Grande-Bretagne ou aux États-Unis, ils vivent pour la plupart entre Djedda, leur port d'attache sur la mer Rouge, New York, Genève, Londres, Paris ou Beyrouth. Où ils redoutent la lueur qui s'allume dans l'½il de leur interlocuteur au moment des présentations.

Pourtant, en Arabie saoudite, ce nom est souvent le premier à accueillir le voyageur à sa descente d'avion. Soit sur quelque affiche vantant un projet immobilier pharaoni

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant