Les "affaires" font le jeu des extrêmes, juge François Hollande

le
13
HOLLANDE RAPPELLE QUE LES "AFFAIRES" FONT LE JEU DES EXTRÊMES
HOLLANDE RAPPELLE QUE LES "AFFAIRES" FONT LE JEU DES EXTRÊMES

BRUXELLES (Reuters) - François Hollande a rappelé mardi les partis politiques au devoir d'exemplarité, alors que l'UMP est ébranlée par l'affaire Bygmalion et que l'extrême droite vient de remporter l'élection européenne en France, provoquant un séisme politique.

Deux jours après la victoire du Front national, qui fait campagne depuis de longues années sur le thème du "système" qui lierait les rivaux Parti socialiste et UMP, cette dernière a vu son président, Jean-François Copé, démissionner après la mise en cause de son entourage dans une affaire de fausses factures.

Le chef de l'Etat, qui a lui-même dû se séparer d'un ministre du Budget avec Jérôme Cahuzac et d'un conseiller avec Aquilino Morelle, accusé de conflit d'intérêt, a souligné que les affaires faisaient le jeu des extrêmes.

"Depuis deux ans, j'ai mis les questions de transparence au coeur des décisions publiques", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse après le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne.

"Et quand il y a un certain nombre d'affaires, il n'y a pas eu de temps perdu pour les régler", a poursuivi celui qui a réglé le sort d'Aquilino Morelle en quelques heures, après avoir laissé le temps d'enfler à l'affaire Cahuzac.

"Je n'ai pas d'autres commentaires à faire mais si les partis, tous les partis, ne sont pas intraitables par rapport ces à questions-là, alors c'est la démocratie qui peut s'en trouver affectée, infectée même", a-t-il ajouté.

Sans dire que les affaires avaient pu jouer dans la déroute du Parti socialiste et la défaite de l'UMP, arrivée deuxième derrière le FN, au scrutin européen, il a souligné qu'il fallait être d'autant plus vigilant dans un tel contexte électoral.

"Quand il y a une extrême droite, et depuis longtemps, qui elle peut tout se permettre et qui est là et qui saisit toutes les opportunités, toute faiblesse devient une faute", a-t-il dit.

(Gregory Blachier, édité par Mathilde Gardin)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M362321 le mercredi 28 mai 2014 à 09:55

    C'est pas ma faute quoi.

  • pichou59 le mercredi 28 mai 2014 à 09:44

    les extrêmes ont les épaules larges : : une très grosse partie des électeurs pas contre l'europe, mais contre tous ces élus qui sont collés sur leur(s) siège(s), qui se battent pour la place, à regarder le nombre de liste (espéranto.....) et la "sainte touche" sans cotisations sociales..... et pendant se temps, les problèmes continuent, impôts, délinquance pillage des caisses sociales et de retraite inégalités qui s'accentuent les énarques élus qui distribuent les bons "jobs" à famille copains

  • blbryvsg le mercredi 28 mai 2014 à 09:38

    Pitoyable ! Désormais, quand à l'étranger on me demandera ma nationalité ... Belge ou Suissesse, mais pas Française.

  • rodde12 le mercredi 28 mai 2014 à 09:22

    Un scooter vide s'arrête rue du cirque. Hollande en descend.

  • M608962 le mercredi 28 mai 2014 à 08:57

    Méfions-nous de cette approche socio-libertaire et antimilitariste simpliste qui avance sournoisement pour adapter l'Histoire à sa guise !...

  • M608962 le mercredi 28 mai 2014 à 08:56

    > À aucun moment de l'Histoire, la France n'a désigné ses adversaires en raison d'une notion raciste liée à la pureté du sang, notamment lors des guerres coloniales inspirées par des politiciens issus des "Lumières" , comme les Saint-simoniens et les Francs-maçons. La statue de la Liberté offerte à la jeune nation américaine illustre le propos...

  • M608962 le mercredi 28 mai 2014 à 08:56

    Ce serait bizarre et incohérent quand même, de chanter que le sang de l'ennemi pourrait abreuver et nourrir nos terres, nos sillons. > On peut reprocher beaucoup de choses à la Marseillaise, notamment son esprit guerrier, mais pas le "Sang impur". > Désolé pour les incultes.

  • M608962 le mercredi 28 mai 2014 à 08:55

    C'est dans le même esprit qu'ont été composés en leur temps, le "Chant du départ" et, plus récemment, "Les africains" .. > > Et les sillons sont des tranchées creusées un peu partout dans la campagne et les champs, lors des sanglantes batailles. > Ainsi, "Qu'un sang impur abreuve nos sillons " signifie donc que c'est *notre* "Sang impur" à *NOUS*, le peuple, qui nourrira nos terres. > En aucun cas il ne s'agit du sang de l'ennemi.

  • M608962 le mercredi 28 mai 2014 à 08:54

    > Lors de la Révolution - et notamment de l'attaque des autrichiens - les nobles se sont enfuis et il ne restait donc que des "Sang impur" (Républicains et populasse), par opposition aux "Sang pur" (Royalistes). > Au cri de la "Patrie est en danger", c'étaient des gens du peuple qui prenaient les armes pour combattre l'envahisseur et qui étaient disposés à verser leur propre sang pour la liberté.

  • M608962 le mercredi 28 mai 2014 à 08:54

    > Explication de texte sur la Marseillaise et sur la symbolique des trois couleurs, dont la 3éme, le rouge : > À l'époque, ce qu'on appelait "le sang pur", c'était le sang des nobles,les sangs bleus qui, seuls, pouvaient prétendre au Pouvoir et à des fonctions d'officiers dans l' Armée.