Les aéroports de Lyon et Nice officiellement privatisés

le
8
Les aéroports de Lyon et Nice officiellement privatisés
Les aéroports de Lyon et Nice officiellement privatisés

C'est l'un des effets de l'article 49 de loi Macron pour la croissance, qui prévoit de vendre des actifs détenus par l'Etat afin de «désendetter» le pays. Le gouvernement a officialisé dans des arrêtés publiés ce dimanche la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon - respectivement 3e et 4e de France - via la vente à des consortiums des 60% de parts qu'il y détenait, comme annoncé cet été.

 

Ces opérations, qui doivent au total rapporter 1,76 milliard d'euros à l'Etat, avaient été décidées fin juillet par Bercy. Elles devaient encore être validées après la consultation des instances représentatives du personnel et de l'Autorité de la concurrence.

 

«La cession de la participation de 60% détenue par l'Etat au capital de la société Aéroports de la Côte d'Azur (qui exploite l'aéroport international de Nice mais aussi les sites de Cannes-Mandelieu et Saint-Tropez, ndlr) à une société de droit italien constituée par les sociétés Atlantia SpA, Aeroporti di Roma SpA et Electricité de France est autorisée», est-il écrit dans l'un des arrêtés du secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies, daté du 28 octobre.

 

 

Un chèque d'1,2 milliard pour Nice, 535 millions pour Lyon

 

«La cession de la participation de 60% détenue par l'Etat au capital de la société Aéroports de Lyon à une société de droit français constituée par les sociétés Vinci Airports et Predica et par la Caisse des dépôts et consignations est autorisée», est-il indiqué dans un arrêté séparé, publié également ce dimanche au Journal officiel.

 

Le consortium Azzurra (composé des groupes Atlantia, EDF Invest et Aéroport de Rome) avait fait une offre de 1,222 milliard d'euros pour Nice-Côte d'Azur, le troisième aéroport français en terme de fréquentation quand le consortium Vinci-CDC-Predica (Crédit Agricole) avait déposé une offre de 535 millions d'euros pour Lyon-Saint-Exupéry, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar il y a un mois

    Attendent quoi pour refaire toutes les pistes des aéroports de France avec les dalles solaires Wattway fabriquées par Colas ? Vous avez vu les surfaces énormes qui ne servent à rien ? Voilà ce dont devrait s'occuper EDF, selon moi.

  • bearnhar il y a un mois

    EDF devrait essentiellement s'occuper de verdir la société, c'est vert les avions ? Pas vraiment. Vous avez vu où nous sommes dans le classement Européen pour les énergies renouvelables ? A la traine et pourtant nous avons le plus gros potentiel, du moins maritime.

  • bearnhar il y a un mois

    jmlhomme : pile dans la target ! A quoi j'ajouterai, qu'est-ce qu'EDF, et avec quel argent (surtout), boite d'état, va faire dans un ou des aéroports ? C'est son coeur de métier ?

  • nicog il y a un mois

    La nouvelle arrive un dimanche soir pendant les vacances de la toussaint ? Comben rapportaient ces aéroports par an ? Kind reminder, les autoroutes rapportaient 8 Milliards/an et ont été vendues 15 ...

  • galop5 il y a un mois

    Bravo!! vendre les bijoux de famille pour remboursé une dette impossible à remboursé? et nos élites ont fait des grandes écoles !! Effectivement c'est vraiment le niveau zéro de l'économie de gestion ici..

  • M2061328 il y a un mois

    @jmlhomme juste pour faire plaisir aux franco français - on nous dira que ce n'est pas parti à l'étranger - rappelez vous au départ il y avait des chinois de mémoire qui avaient le dossier

  • brinon1 il y a un mois

    désendetter l'Etat ? 2000 milliards de dettes en 2012, 2200 milliard en 2016, vente des bijoux de famille 1,7 milliards.....une vision comptable qui n'étonne plus guère.

  • jmlhomme il y a un mois

    EDF d'un coté, CDC de l'autre....vous appelez cela privatiser ? Moi non.