Les adultes aussi doivent se revacciner

le
0
Insuffisamment protégés, ils peuvent parfois contaminer les bébés et les personnes âgées.

Par un curieux paradoxe, les parents qui suivent scrupuleusement le calendrier vaccinal de leur bébé sont parfois négligents avec leur propre vaccination. Chaque année, il existe des cas de jeunes adultes qui n'ont pas fait leur rappel de 26-28 ans contre la coqueluche, et qui s'infectent et contaminent leur bébé avant qu'il ne soit complètement protégé par la vaccination. En 2010, selon les chiffres du réseau de surveillance Renacoq, la moitié des cas pédiatriques de coqueluche avaient été contaminés par leurs parents.

À chacun donc de replonger dans son carnet de vaccination ou de vérifier auprès de son médecin de famille s'il a bien fait son rappel dTPolio («d» pour dose réduite d'anatoxine diphtérique, «T» pour tétanos, et «Polio», pour poliomyélite) régulièrement, c'est-à-dire tous les dix ans à partir de 16-18 ans, car on y associe maintenant la coqueluche au moins une fois (dTcaPolio, «ca» pour coqueluche acellulaire). Ensuite, on se contente d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant