Les adieux de Platini à l'UEFA : «Ma conscience est tranquille»

le , mis à jour à 18:35
0
Les adieux de Platini à l'UEFA : «Ma conscience est tranquille»
Les adieux de Platini à l'UEFA : «Ma conscience est tranquille»

«Je suis certain de ne pas avoir commis la moindre faute et que je continue le combat judiciaire. Sachez simplement que ma conscience est tranquille». Le Français Michel Platini, président déchu de l'UEFA (l'Union européenne des associations de football), s'est exprimé ainsi ce mercredi devant l'instance dirigeante du football européen qui a désigné le Slovène Aleksander Ceferin pour lui succéder. 

 

Le triple Ballon d'or a été suspendu huit ans par la justice interne de la Fifa (la fédération internationale) après avoir été jugé coupable d'«abus de position», de «conflit d'intérêts» et de «gestion déloyale», comme Joseph Blatter, l'ancien président de la Fifa, dont il a reçu un paiement controversé de 1,8 million d'euros en 2011, neuf ans après un supposé travail de conseiller. Il a vu sa peine réduite à quatre ans d'interdiction de toute activité liée au football par le Tribunal arbitral du sport (Tas). Officiellement démissionnaire depuis le 9 mai, l'ex-joueur de la Juventus Turin (Italie) a cependant reçu le feu vert de la Fifa lundi pour s'exprimer une dernière fois devant l'UEFA.

 

VIDEO. Foot : Platini part la «conscience tranquille»

 

«Vous allez poursuivre cette belle mission (servir le football) sans moi, pour des motifs sur lesquels je ne souhaite pas revenir. Je ne tiens pas grief à tous ceux qui ne m'ont pas soutenu», a déclaré Platini. Le football est «un jeu avant d'être un produit, un sport avant d'être un marché, un spectacle avant d'être un business», a-t-il développé. Il a même paraphrasé Shimon Peres, ancien président d'Israël et prix Nobel de la paix et qui se trouve dans un état critique après un accident vasculaire cérébral. L'homme d'Etat avait déclaré : «Jérusalem est une flamme» au congrès de l'UEFA à Tel Aviv (Israël), en 2010. Platini s'en est inspiré : «Pour des millions de gens à travers le monde, le football aussi est une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant