Les activités discrétionnaires des conseillers attendues en nette hausse

le
0
(NEWSManagers.com) - Les activités discrétionnaires des conseillers financiers devraient fortement progresser au cours des prochaines années, passant de 59% des actifs en 2011 à 71% d'ici à 2013, selon des estimations de Cerulli (1).

Cette évolution probable illustre la volonté des conseillers de développer leurs activités de gérant de portefeuilles discrétionnaires.
Du point de vue du broker/dealer, l'utilisation par le conseiller de solutions d'investissement formatées permet des économies d'échelle ainsi qu'une réduction de l'exposition au risque. Les conseillers reconnaissent que l'externalisation de la construction de portefeuilles peut avoir un impact en termes d'efficacité mais restent malgré tout très réticents par rapport à cette approche. " Notre recherche montre que les conseillers préfèrent la liberté offerte par les programmes ouverts aux solutions formatées" , indique Patrick newcimb, analyste senior au sein de la practice comptes gérés de Cerulli.

D'un autre côté, les résultats d'une analyse partielle sur la capacité des conseillers en matière d'allocation ne plaident pas en leur faveur. Les offres actions formatées ont certes souffert en 2008-2009, mais leurs performances post-récession sont encourageantes. Il n'empêche, les formules " package" ne semblent pas encore avoir la faveur des conseillers.


(1) " The Cerulli Edge : Advisor Edition, 4Q 20011"

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant