Les activistes de la place Tahrir inquiets

le
0
Les activistes laïques de la place Tahrir, qui ne pouvaient imaginer pire scénario que cette finale entre un militaire et un islamiste, se remobilisent.

De notre envoyé spécial au Caire

Passé la gueule de bois qui a suivi l'annonce des résultats du premier tour, les activistes laïques de la place Tahrir, qui ne pouvaient imaginer pire scénario que cette finale entre un militaire et un islamiste, se sont remis au travail. «C'est comme si on devait tout recommencer depuis le début, grimace Ahmed Maher, fondateur du Mouvement du 6 avril. Mais on ne peut pas renoncer maintenant, après tous ces sacrifices pour en finir avec l'ancien régime.»

Scandale de corruption

Parallèlement aux démarches entreprises pour tenter de faire invalider la candidature d'Ahmed Chafiq, qu'ils accusent d'être impliqué dans un scandale de corruption, les militants du 6 avril ont engagé, ce week-end, des discussions avec les Frères musulmans sur les conditions d'un éventuel ralliement. «Nous voulons plus que tout barrer la voix à Chafiq, justifie Ahmed Maher. Mais avant d'apporter notre soutien à Mohammed Morsi, nous voulons avoir la certitude

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant