Les actionnaires individuels sauvent Procter et Gamble des griffes de Nelson Peltz

le
0
Nelson Peltz n'a pas réussi à entrer au conseil d'administration du lessivier Procter et Gamble. (© S.Eisen / AFP)
Nelson Peltz n'a pas réussi à entrer au conseil d'administration du lessivier Procter et Gamble. (© S.Eisen / AFP)

Le grand activiste américain, Nelson Peltz, a eu beau avoir le soutien de plusieurs grandes agences de conseil de vote, ISS et Glass Lewis, il n'a pas réussi à entrer au conseil d'administration du lessivier Procter & Gamble.

Le grand nombre d'actionnaires individuels présents au capital du groupe a sûrement contribué à favoriser l'opposition aux votes en faveur de l'activiste, qui était soutenu pourtant pas plusieurs grands investisseurs institutionnels.

Trian Partners, le fonds dirigé par l'activiste, a investi 3,5 milliards de dollars en actions Procter & Gamble, ce qui représente 1,5% de la capitalisation boursière totale du groupe américain (230 milliards de dollars).

Nelson Peltz reproche aux dirigeants de Procter & Gamble d'afficher une croissance des ventes de moitié inférieure à celle de son grand rival américain, Colgate-Palmolive, dans le même secteur des biens de consommation.

L'activiste demandait que le producteur de la lessive Tide et des rasoirs Gillette, qui a perdu des parts de marchés ces dernières années, soit découpé en trois branches d'activité, et non dix, une stratégie selon lui, plus lisible pour les investisseurs.

100 millions de dollars pour contrer l'activiste

Environ 400 actionnaires ont assisté à l'assemblée générale de Procter & Gamble, qui s'est tenue, mardi à Cincinnati (Ohio).

L'activiste

Lire la suite sur le revenu.com


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant