Les actionnaires français de plus en plus contestataires 

le
0
Ils s'opposent particulièrement aux indemnités de départ et aux attributions de stock-options aux dirigeants.

Les actionnaires français sont les vice-champions d'Europe de la contestation, derrière les Irlandais. Ils affichent de plus en plus leur mécontentement, selon le rapport de l'institut Proxinvest sur les assemblées générales 2010 des sociétés cotées françaises.

Le taux de contestation des résolutions présentées en assemblée générale a atteint 6,3 % l'an passé pour les groupes du CAC 40, contre 5,9 % en 2009 et 4,8 % en 2008. Même tendance pour les sociétés de l'indice boursier SBF 250 : il s'est élevé à 5 % en 2010, contre 4,6 % en 2009 et 4,1 % en 2008.

Le nombre de résolutions non adoptées contre l'avis du conseil d'administration a atteint le chiffre record de 64, contre 48 en 2008. Ce constat explique que la France soit le numéro deux de la contestation en Europe avec un taux de 5,9 % derrière l'Irlande (6 %) dramatiquement touchée par la crise financière. Elle devance l'Italie (5,1 %), la Hollande (4,5 %), le Portugal (4 %).

Les sujets q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant