Les actionnaires du Monde formalisent leur intérêt pour LCI

le
2
INTÉRÊT DES ACTIONNAIRES DU MONDE POUR LCI
INTÉRÊT DES ACTIONNAIRES DU MONDE POUR LCI

PARIS (Reuters) - Les actionnaires du groupe Le Monde ont adressé un courrier au PDG de TF1 Nonce Paolini lui confirmant leur volonté de reprendre LCI, la chaîne d'information en continu menacée d'une lourde restructuration, a déclaré vendredi le président du directoire du groupe de presse Louis Dreyfus sur BFM Business.

TF1 a annoncé fin septembre un projet de réorganisation de sa chaîne payante qui cesserait d'exister dans sa forme actuelle et perdrait 60% de ses effectifs après le refus du CSA d'autoriser son passage en gratuit.

Le groupe de télévision, filiale de Bouygues, a parallèlement déposé un recours en référé devant le Conseil d'Etat pour faire annuler la décision rendue fin juillet par le gendarme des médias. Une audience devant la juridiction administrative est prévue mardi prochain.

Les actionnaires du Monde Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse ont pour leur part publiquement exprimé à plusieurs reprises leur intérêt pour la pionnière des chaînes d'information, mais sans réussir à convaincre le groupe TF1 qui faisait valoir de son côté n'avoir reçu aucune proposition formelle de leur part.

"Ils (les actionnaires) ont confirmé aujourd'hui à Nonce Paolini, par courrier, formellement, leur intérêt à ouvrir une vraie discussion et à reprendre cette chaîne qui est une très belle chaîne", a déclaré Louis Dreyfus sur BFM Business.

"Les actionnaires du Monde sont très mobilisés autour de ce projet", a-t-il ajouté.

Il a ajouté que leur proposition prévoyait la poursuite de l'exploitation de LCI comme chaîne d'information en continu, avec la volonté de développer son offre numérique.

Prié de dire s'il prévoyait la reprise de l'ensemble des salariés de la chaîne, qui emploie 247 personnes, Louis Dreyfus a répondu par l'affirmative.

De son côté, TF1 a déclaré dans un message interne adressé aux salariés, que Reuters a pu consulter, que "la lettre reçue - après ces déclarations publiques - ne contient aucune offre formelle et aucun engagement de reprise des salariés de LCI et se contente d'inviter TF1 à entrer en pourparlers pour un hypothétique projet de rachat".

La filiale de Bouygues dénonce "un écran de fumée" à quelques jours d'une échéance clef pour LCI.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbellet le samedi 18 oct 2014 à 16:49

    le monde rachete LCI avec notre fric........... c'est scandaleux

  • r.espic le samedi 18 oct 2014 à 15:48

    Le monde: le torchon des socialistes.