Les actionnaires de Banco BPI laissent la voie libre à Caixabank

le , mis à jour à 19:48
0
 (Actualisé avec résultat du vote §3 et avis de la CMVM §9-10) 
    PORTO, 21 septembre (Reuters) - Les actionnaires de la 
banque portugaise Banco BPI  BBPI.LS  ont donné mercredi leur 
feu vert à la suppression d'une limite de 20% pesant sur les 
droits de vote, ce qui ouvre la voie à une reprise de la banque 
portugaise par l'espagnole Caixabank  CABK.MC  après des mois de 
frictions entre actionnaires. 
    "Le déblocage des statuts a finalement été voté. Les 
conditions sont réunies pour que l'offre de Caixabank puisse 
aller de l'avant", a dit à des journalistes un des actionnaires 
après le vote. 
    Selon BPI, la motion a été adoptée par 88% des votes.  
    La réunion des actionnaires convoquée pour se prononcer sur 
la levée des limites des droits de vote avait été reportée à 
deux reprises par rapport à date initiale du 22 juillet. 
    Avant le vote, BPI avait proposé de céder une participation 
de 2% dans sa filiale angolaise à une compagnie contrôlée par la 
femme d'affaires angolaise Isabel dos Santos, fille du président 
angolais, dans l'espoir de convaincre l'Etat angolais de se 
prononcer en faveur de la levée d'une limite des droits de vote. 
    Le conseil d'administration de BPI propose de vendre cette 
participation à l'opérateur mobile angolais Unitel, contrôlé 
indirectement par Isabel dos Santos. 
    Cette dernière possède une participation d'environ 20% dans 
la banque portugaise et avait, grâce à la limite des droits de 
vote réussi jusqu'ici à bloquer le rachat de BPI par Caixanbank. 
    La banque espagnole, qui possède déjà environ 45% de BPI, 
avait menacé de retirer son offre sur cette dernière si la 
limite des droits de vote n'était pas levée. 
    La cotation de BPI, dont la capitalisation boursière s'élève 
a 1,59 milliard d'euros, a été suspendue avant le vote des 
actionnaires. Le titre reste donc sur son cours de clôture de 
mardi de 1,091 euro, niveau inférieur à l'offre de Caixabank de 
1,113 par action. 
    La Commission du marché des valeurs mobilières (CMVM), 
l'autorité de la Bourse de Lisbonne, a précisé en fin de journée 
que Caixabank aurait à lancer une nouvelle offre de retrait 
obligatoire sur BPI, sans dire si cela l'obligerait à augmenter 
son prix. 
    Le directeur général de Caixabank avait affirmé la semaine 
dernière qu'il n'avait aucune intention d'améliorer son projet 
d'offre dévoilé en avril, jugeant le prix "adéquat".  
    A Madrid, l'action Caixabank a clôturé à 2,42 euros, en 
hausse de 1,17%.  
 
 (Sergio Goncalves et Andrei Khalip,; Patrick Vignal pour le 
service français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant