Les actionnaires confirment l'accord concernant la SNCM

le
0
Les actionnaires confirment l'accord concernant la SNCM
Les actionnaires confirment l'accord concernant la SNCM

Un plan à 45 millions d'euros pour une «meilleure productivité». Les actionnaires ont validé mercredi en conseil de surveillance (CS) les engagements pris par le gouvernement pour sortir de la crise traversée par la SNCM. Le CS de la compagnie maritime en difficulté, qui se tenait pour la première fois depuis la privatisation en 2006 à Marseille, a donné mandat au directoire pour mener les négociations en vue de l'acquisition de deux bateaux. Les actionnaires ont ainsi confirmé la mise en oeuvre concrète du plan de redressement auquel s'était engagé le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, pour mettre fin à la grève de près de 10 jours qui a paralysé l'activité de la compagnie début janvier.

Renouvellement de la flotte et départ de 500 salariés

Ce programme comprend, outre le renouvellement de la flotte, l'augmentation du temps de travail et un plan de départ de 500 postes, sur 2600 au total, dont le coût est chiffré à 45 millions d'euros, le tout pour obtenir une meilleure productivité. La clef, selon la direction, de la sauvegarde de l'entreprise.

«A notre grande satisfaction, le conseil a confirmé les engagements pris par le ministre des Transports au nom du gouvernement», a réagi à la sortie du conseil Frédéric Alpozzo, élu CGT représentant les actionnaires salariés. «L'ensemble des administrateurs a mandaté le directoire (de la SNCM) pour accélérer le calendrier de la négociation avec les chantiers», a renchérit l'élu de la CFE CGC Pierre Maupoint de Vandeul.

Ces négociations devraient être terminées d'ici «un mois» environ, a-t-il confié, date à laquelle le choix du constructeur pourra être fait pour l'achat de deux bateaux avec une option pour deux navires supplémentaires. La Banque publique d'investissement (bpiFrance) et la Caisse des dépôts (CDC) doivent par ailleurs étudier les solutions financières les plus appropriées pour l'achat de quatre bateaux.

Création d'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant