Les actes anti-Arabes se multiplient en Israël

le
0
Les exactions non revendiquées sont attribuées par la police à l'extrême droite militante.

Les exactions anti-Arabes attribuées aux ultras de l'extrême droite se multiplient en Israël. Durant le week-end, la police a découvert plusieurs dizaines de tombes musulmanes et chrétiennes profanées à Jaffa, au sud de Tel-Aviv. Benyamin Nétanyahou, le premier ministre, ainsi que le président, Shimon Pérès, ont aussitôt dénoncé ces «actes de vandalisme». Certains commentateurs ont, pour leur part, agité le spectre d'un «djihad juif» (une guerre sainte) mené par des têtes brûlées qui «jouent avec le feu», comme le titrait dimanche le Yédiot Aharonot, le plus grand quotidien du pays.

Le ton adopté est d'autant plus alarmiste que cet incident est loin d'être isolé. La semaine dernière une mosquée a été incendiée dans une localité bédouine de Galilée, dans le nord du pays. Auparavant des inconnus avaient tenté de mettre le feu à plusieurs autres lieux de culte musulmans dans les localités palestiniennes de Cisjordanie. Des centaines d'oliviers appa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant