Les acheteurs immobiliers aux abonnés absents

le
9
Julian de Dios/Shutterstock.com
Julian de Dios/Shutterstock.com

(Relaxnews) - En dépit de taux à un niveau plancher, le volume des nouveaux crédits immobiliers continue sa dégringolade selon une analyse du Crédit Foncier Immobilier dévoilé mercredi. Mais pas les prix.

Avec 63.0000 ventes dans l?ancien en 2013, le nombre transactions baisse toujours a estimé le Crédit Foncier Immobilier qui vient de livrer son étude sur l?évolution du marché résidentiel au premier trimestre 2013. Même avec un taux moyen de 2,97%, les nouveaux crédits sur cette période reculent de 11%, après une diminution de 26% en 2012. L?attentisme prime toujours chez les ménages inquiets par la conjoncture.

Les centres-ville ont encore la cote

Reste que si la demande pour l?immobilier est en berne, les prix des biens ne s?effondrent pas pour autant au premier trimestre 2013. Mais, selon les secteurs, les évolutions sont contrastées. Dans les centres-ville partout en France, les valeurs des biens se maintiennent et dans certains cas progressent. En revanche, les prix des secteurs périphériques se stabilisent ou s?ajustent à la baisse. Paris, pour sa part, ne rime plus avec euphorie. Si la moitié des arrondissements tutoie encore une hausse entre 0 et 2%, le reste chute de -0,4% à -11,5%.

Vers une hausse des marges de négociation

Selon le Crédit Foncier Immobilier cette disparité des prix de l?ancien devrait s?installer. Loi de l?offre et de la demande oblige, ils pourraient rester sous tensions à Paris et dans les grandes métropoles. Mais ailleurs, la baisse est à envisager face à de potentiels acheteurs très exigeants, très sélectifs et prompts à d'âpres négociations.

slh/ls

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le dimanche 7 juil 2013 à 10:37

    15,5% de CSG sur les revenus fonciers et ils s'étonnent que l'immobilier s'enfonce !

  • M1639393 le vendredi 28 juin 2013 à 10:40

    l immobilier baissera in fine - ceux qui accepte de payer le prix demandé aujourd'hui se retrouveront perdant demain

  • loco93 le vendredi 28 juin 2013 à 01:25

    Le prix du terrain lui baisse! En IDF il est pas rare de voir un prix du terrain supérieur à celui de la construction et notamment quand il s'agit d'une maison! Alors oui les prix peuvent baisser et surtout dans le déjà bâtit, donc l'ancien!!

  • muck12 le jeudi 27 juin 2013 à 16:40

    en France plus rien d intéressant

  • titi18 le jeudi 27 juin 2013 à 13:24

    Les artisans ne baissent pas leur prix, les matériaux augmentent ainsi que les taxes qui ont augmenté depuis le 1/01/2013 dans le neuf de 10 000E sur la base d'un prix de vente de 250000e. Je ne crois pas trop à une baisse durable et franche en raison du prix de revient qui lui tend à augmenter lorsqu'on construit dans le neuf ou lorsqu'on vient d'acheter et cela prend pas mal d'années pour retrouver son investissement.

  • chmey671 le jeudi 27 juin 2013 à 09:01

    ouhouh je suis là je suis pas absent .. juste pas un pigeon ...j'attends et je ferai mon marché

  • fbordach le jeudi 27 juin 2013 à 04:04

    Tant qu'il y aura Duflot et sa politique du logement il y a quand même quelques bonnes raisons de ne pas se lancer dans le locatif.

  • alialoin le mercredi 26 juin 2013 à 21:48

    ça fait longtemps que l'immo locatif n'est plus rentable, mais comme la bourse ne suit plus aucune logique économique, certains continuent a investir dans la pierre.C'est bien connu, l'immobilier ne baisse jamais,.....sauf quand les prix baissent.

  • er3dw le mercredi 26 juin 2013 à 20:11

    surtout n'achetez pas pour louer L'immobilier locatif n'est plus rentable