Les accrochages indo-pakistanais s'intensifient au Cachemire

le
0

SRINAGAR, Inde, 8 octobre (Reuters) - Les affrontements se sont intensifiés mercredi entre soldats indiens et pakistanais dans la région himalayenne du Cachemire, où l'on dénombre une dizaine de blessés sur les 200 km de frontière contestée entre les deux Etats. Selon un haut responsable indien de la sécurité aux frontières, l'armée pakistanaise a tiré à la mitrailleuse et au mortier sur une soixantaine de postes de l'armée indienne, s'exposant à des tirs de représailles. "Les 'rangers pakistanais' (ndlr, une force paramilitaire dépendant du ministère de l'Intérieur) ont visé toute la frontière du Jammu cette nuit et les tirs se poursuivent", a précisé Uttam Chand. Huit civils indiens, trois soldats et un membre de la sécurité aux frontières ont été blessés. Depuis le regain de tension entre les deux puissances nucléaires, des milliers de civils indiens ont fui la région himalayenne du Cachemire, au coeur d'un différend frontalier entre l'Inde et le Pakistan depuis leur indépendance, en 1947. Les deux pays se sont livré trois guerres et des accrochages se produisent régulièrement le long de la ligne de contrôle. Les affrontements en cours depuis plus d'une semaine sont parmi les plus violences depuis une trêve négociée par les deux pays en 2003. "Il est très inhabituel de voir les deux camps viser des zones et des bâtiments civils. Pour le moment, nul ne semble vouloir reculer", note S. Chandrasekharan, directeur du South Asia Analysis Group à New Delhi. (Fayaz Bukhari; Guy Kerivel et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant