Les accidents mortels ont lieu en majorité sur les départementales

le
0
Les deux-roues motorisés sont incontestablement une catégorie vulnérable.

En 2010, les deux-roues motorisés ont représenté 24% des tués pour moins de 2% du trafic. Parmi les 3992 vies fauchées sur nos routes,248 étaient des cyclomotoristes, 704 des motards.

Dans son rapport et en se penchant sur les chiffres de la sécurité routière, la FFSA s'est notamment intéressée au défaut du port de casque, en baisse notable passant de 77.777 infractions en 2001 à 58.696 en 2010.

Autre point scruté par les assureurs: la vitesse. Sans doute parce qu'ils pensent échapper plus facilement aux contrôles, avec des radars qui flashent notamment à l'avant, les motards sont beaucoup moins respectueux que les automobilistes.

Ainsi, sur autoroute en 2010, 24% d'entre eux ont enfreint les règles contre 20% pour les voitures. L'écart se creuse sur routes nationales et départementales: 50% de chauffards parmi les deux-roues contre 20% pour les quatre-roues. En agglomération, la différence est encore plus notable: 71% des motos ont dépassé la vitesse autorisée

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant