Les abattoirs Gad voudraient renaître

le
0

Trois anciens cadres du site finistérien fermé en octobre dernier affirment avoir réuni plusieurs millions d'euros pour relancer l'activité. Reste à convaincre le propriétaire des locaux qui pour l'instant refuse.

Des anciens cadres de la société d'abattage et de découpe de porcs Gad ont élaboré un projet de réouverture de l'abattoir de Lampaul-Guimiliau dans le Finistère fermé en octobre, a indiqué le président la chambre de commerce de Morlaix, confirmant une information publiée dimanche dans Le Télégramme.

Ce projet porterait sur l'abattage de 10.000 porcs par semaine, contre 20.000 en moyenne avant la fermeture, et prévoit l'embauche d'environ 250 salariés, a indiqué à l'AFP Jean-Paul Chapalain, président de la CCI de Morlaix, qui a précisé que ce projet était le fruit d'un «binôme» entre la chambre et d' anciens cadres de Gad.

Placé en redressement judiciaire en février 2013, Gad SAS a décidé, dans le cadre d'un plan de continuation, d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant