Les abattoirs Gad sauvent la moitié de leurs salariés

le
0
Le plan de continuation présenté par la société d'abattage et de découpe de porcs Gad a été validé ce vendredi par le tribunal de commerce de Rennes. Ce plan prévoit notamment la fermeture de l'abattoir de Lampaul-Guimiliau (Finistère), qui compte 850 salariés.

Le tribunal de commerce de Rennes a validé vendredi le plan de continuation présenté par la société d'abattage et de découpe de porcs Gad. Le tribunal avait le choix entre la validation de ce plan de continuation, qui prévoit la suppression de 889 emplois, et la liquidation judiciaire. Les 1700 salariés auraient alors tous perdu leur emploi. L'entreprise, qui avait été placée en redressement judiciaire en février, doit maintenant mettre en ½uvre son plan avec la fermeture de l'abattoir de Lampaul-Guimiliau (850 salariés, Finistère), de son atelier de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique, environ 60 salariés) et son siège (50 salariés) près de Morlaix (Finistère). L'abattoir de Josselin (Morbihan, 600 sa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant