Les 77 médicaments sous surveillance

le
0
Certains de ces médicaments vont être retirés du marché. D'autres font l'objet d'une «réévaluation du rapport bénéfice/risque» ou d'une surveillance de routine.

Somnifères, comme la Mepronizine, le Stilnox ou le Noctran ; produits pour perdre du poids tels l'Alli ; antidiabétiques comme l'Actos ou encore l'insuline Lantus ; vaccins ; antirétroviraux… Lundi, la Direction générale de la santé (DGS) et l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) ont rendu publique la liste des 77 médicaments et 12 classes thérapeutiques qui font l'objet d'un «suivi renforcé de pharmacovigilance en France ».

Annoncée par le ministre de la santé Xavier Bertrand lors de la publication du rapport de l'Igas sur le Mediator, le 15 janvier dernier, cette communication de l'intégralité des produits sous haute surveillance est inédite. Pour autant, insistent les représentants de l'Afssaps et le Pr Didier Houssin, directeur général de la santé, il ne s'agit pas de la liste noire des médicaments dangereux à retirer du marché. «C'est une garantie pour les patients» assure le Pr Houssin en expl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant