Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire du Sporting Bastia (2e)

le
0

De l'épopée européenne de 1978 au renouveau du Sporting avec Frédéric Hantz, en passant par la victoire en Coupe de France 1981 et les garçons bouchers des années 1990, honneur aux 50 Turchini qui ont marqué l'histoire du Sporting Club de Bastia.



Excepté une pige au Red Star durant son service militaire au bataillon de Joinville, Charles Orlanducci est resté fidèle au Sporting toute sa carrière, de 1969 à 1987. Un défenseur rugueux, qui n'hésitait pas à remonter le ballon et se plaisait même à se retrouver aux avant-postes pour placer son jeu de tête. Si seulement un satané orage n'avait pas frappé Bastia le jour de la finale aller face au PSV Eindhoven, c'est lui, le capitaine à la tête de Maure, qui aurait pu soulever la Coupe UEFA. Interview avec le Lion de Vescovato.

D'où vient votre surnom de "Lion de Vescovato" ?
C'était en référence à ma façon de jouer, de courir, les cheveux longs... Avec des courses agressives, comme un lion. Ce sont les journalistes qui m'ont donné ce surnom, au bout d'un an ou deux, quand je commençais à être titulaire au Sporting.

Vos débuts coïncident avec la remontée de Bastia en D1, en 1967-1968...
C'est ça. J'ai eu un arrêt, et puis je suis revenu à dix-sept ans et demi. C'est là qu'est arrivé Rachid Mekhloufi. Dans le courant de l'année 1968-1969, j'ai fait mon premier match contre le Red Star. Après, je n'ai plus quitté le Sporting.

" À Bastia, on pourrait écrire un livre tous les jours "

À quoi ressemblait votre enfance dans le village de Vescovato ?
J'ai commencé à jouer à l'école du village avec mon instituteur, qui était passionné de foot. Il n'y avait pas de stade, on jouait sur la place. C'était ça jusqu'à l'âge de quinze ans. Bastia, c'était déjà une équipe référence. J'étais un supporter. J'aimais bien suivre aussi le Gazélec qui faisait des exploits dans le championnat amateur.

Est-ce que c'était une évidence pour vous de devenir footballeur pro ?
Non (il insiste). Je n'y pensais pas. Je ne suis pas passé par un centre de formation. C'est venu au fil des matchs. Je ne m'en

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant