Les 35 heures, quinze ans après

le
29
Les 35 heures, quinze ans après
Les 35 heures, quinze ans après

C'était le 1er février 2000. Les employés des entreprises de plus de 20 salariés découvraient les RTT. Une petite révolution unique au monde.

Depuis, les 35 heures se sont installées dans le paysage, mais la controverse suscitée par cette loi portée par Martine Aubry -- ministre du Travail de Lionel Jospin à l'époque -- n'est toujours pas retombée... Encensée par les uns -- car symbole d'un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle --, elle est vilipendée par ses détracteurs qui s'alarment de son impact sur la compétitivité française. Le débat dépasse même le traditionnel clivage gauche-droite. Certes, l'UMP -- qui s'est pourtant bien gardée de les abroger -- revient régulièrement à la charge contre les lois Aubry, mais elle n'est pas seule.

Au sein même du PS, c'est un sujet qui fâche. Le Premier ministre, Manuel Valls, préconisait en 2011 de « déverrouiller les 35 heures ». Hier encore, durant sa visite officielle à Pékin, il a assuré aux investisseurs chinois que les 35 heures n'étaient « qu'une durée de référence »... Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, est lui aussi plus que circonspect. L'heure n'est donc pas à la fête pour célébrer le 15e anniversaire de cette loi emblématique de la gauche plurielle.

>>Notre question du jour : Le bilan des 35 heures est-il positif ?

Pourtant, à l'époque, les 35 heures étaient présentées comme une innovation sociale majeure, et un remède miracle contre le chômage. La réduction du temps de travail a-t-elle tenu ses promesses ? Difficile à dire. Certes, près de 2 millions d'emplois ont été créés sous l'ère Jospin, mais était-ce le fait des 35 heures ou de la forte croissance économique (entre + 2 % et + 3 %) ? L'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) estime toutefois que 320 000 postes ont vu le jour grâce à cette mesure. Quant à l'impact sur la compétitivité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le dimanche 1 fév 2015 à 22:17

    Toute analyse mise à part sur cette erreurde raisonnement ( "partage du travail" ) l'Etat débourse annuellement 20 Milliards pour maintenir le système.Supposant qu'un voleur courre à 30km/h et qu'un gendarme courre à 20km/h : raisonnement socialiste stupide : combien faut-il de gendarmes pour rattraper le voleur ?

  • heimdal le dimanche 1 fév 2015 à 19:29

    Les 35 h ont sonné le glas des salaires :heures sup déjournalisées et calculées sur des périodes en semaine donc tout bénef pour le patron .Un fatras d'avenants dans les entreprises conduisant à d'innombrables réunions .Un stress accru pour faire le même boulot en 35 qu'en 38 h .Des parkings remplis de bagnoles du fait d'horaires hyper-individualisés .Cette loi a été génératrice de stress et catastrophique en matière de rejet de CO2 ,

  • 2445joye le dimanche 1 fév 2015 à 19:22

    En fait, les 35 heures sont arrivées à contre-termps, à un moment où la croissance a connu une forte embellie , alors que les 35 heures étaient basées sur la pénurie du travail et la nécessité de le partager. Mais on ne trouvera aucun socialiste pour l'admettre.

  • knbskin le dimanche 1 fév 2015 à 18:39

    A ma connaissance, M4369955, le PIB depuis 2007 a au mieux stagné, donc a diminué par habitant, et de toutes façons, il a été maintenu par un endettement massif distribué en pouvoir d'achat. Et puis arrêtez avec vos "inégalités" fantasmatiques. La vraie inégalité, c'est les 2 millions d'illettrés que l'Educ Nat a produit depuis 15 ans et qui ... n'ont plus de boulot aujourd'hui ! :(

  • M4369955 le dimanche 1 fév 2015 à 18:19

    Sauf en 2008 et 2009 ou il a légèrement fléchi le PIB par habitant en France en euros constants n'a cessé d'augmenter depuis 1950 (source INSEE). Cela signifie que la France n'a jamais été aussi riche par habitant. En revanche les inégalités ont explosé d'une façon hallucinante surtout depuis 15 ans ! la richesse est de plus en plus concentrée par quelques une et les autres se partagent des miettes de plus en plus petites : VOILA LE PROBLEME.

  • saggy le dimanche 1 fév 2015 à 16:15

    le temps de travail , le prix des carburants, tabac, alcool, limitation de vitesse , TVA, équivalences des diplômes etc... devraient être les mêmes dans toute l'Europe

  • saggy le dimanche 1 fév 2015 à 16:04

    les socialo n'ont pas pensé qu'en décrétant les 35 heures , l'informatique s'installait simultanément dans les entreprises, et que subséquemment la productivité allait se servir de cet outil formidable qu'est l'ordinateur , ainsi il n'y a pas eu autant d'emplois qu'escomptés.... DSK et AUBRY, les géniteurs des 35h, auraient dû le savoir !!!

  • knbskin le dimanche 1 fév 2015 à 15:15

    .../... l'ère industrielle (le bon ouvrier agricole du XVIIIe, soit 95 % de la population "travaillait" beaucoup moins dans l'année), et en plus elle ne s'applique qu'aux jobs NON QUALIFIES, et pas aux jobs qualifiés où les gens bossent parce qu'ils AIMENT BOSSER.

  • knbskin le dimanche 1 fév 2015 à 15:13

    Les 35 heures ont paraît-il créé 350 000 emplois. Qui coûtent bon an mal an 12 milliards d'Euros de subvention, soit environ 34 000 Euros par EMPLOI CREE UNE SEULE FOIS. Ces 12 milliards subventionnent en fait les loisirs des français peu ou pas qualifiés. Quant à la "baisse du temps de travail" de noterb1, elle ne s'applique que depuis .../...

  • nayara10 le dimanche 1 fév 2015 à 15:11

    Pourquoi parlez-vous des 35 Heures qui ne concerne que le privé contrôllé...