«Les 35 heures n'ont plus de raison d'être»

le
1
INTERVIEW - L'ancien ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, a déposé une proposition de loi pour supprimer les 35 heures. Il propose de laisser aux partenaires sociaux la responsabilité de négocier par branche.

Le député-maire UMP de Nice et ­ancien ministre Christian Estrosi ­propose de sortir des 35 heures.

LE FIGARO.- Fin 2011, quand l'UMP réfléchissait au projet de 2012, vous étiez opposé à la remise en cause des 35 heures. Vous déposez maintenant une proposition de loi pour les supprimer. Pourquoi?

Christian ESTROSI.- J'estimais que le dispositif de défiscalisation des heures supplémentaires apportait une réponse satisfaisante, tant aux entreprises qu'aux salariés. Nous avions fait campagne en 2007 sur le «travailler plus pour gagner plus». Revenir là-dessus me semblait être contre-productif en fin de quinquennat. Mais le contexte a changé. Avec la refiscalisation des heures supplémentaires, la limite des 35 heures n'a plus de raison d'être. Je propose de laisser aux partenaires sociaux la responsabilité de négocier par branche. Il est urgent de se préoccuper de la compétitivité des entreprises et du coût du travail.

Et les salariés?

Il n'est pas question q

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9598998 le vendredi 3 aout 2012 à 15:32

    qu'il continue a dormir et a rever, il eut été bien qu'il le fasse quand il était au pouvoir avec ses amis. Quel souvenir je garde des années (10) de la droite au pouvoir peu de loi mémorable en si petit nombre et vous ?