Les 3 Suisses trouvent refuge en Allemagne

le
0
Otto, actionnaire à 51% du vépéciste en difficulté, reprend la part des Mulliez.

En difficulté depuis plusieurs années, Les 3 Suisses, numéro deux de la vente à distance en France derrière la Redoute, ont contraint leur principal actionnaire à reprendre les affaires en main. Après avoir cherché en vain un repreneur, le groupe allemand Otto, actionnaire à 51 % de 3Si, a proposé mardi à la famille Mulliez (qui en détient 44 %), de racheter 100 % des activités d'e-commerce grand public du groupe.

Ce pôle regroupe Les 3 Suisses, Blancheporte et Becquet, ainsi que l'activité de services à l'e-commerce (Mondial Relay pour la livraison, Displeo pour la préparation de commandes...). Il réalise 1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires (sur un total de 1,7 milliard pour le groupe 3Si) et emploie 6000 de ses 7000 salariés.

3Si, avec son actionnariat actuel, ne conservait donc que l'activité d'e-commerce B to B (fournitures de bureau Bruneau) et les serv...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant