Les 3 défis d'Obama face à la haine des USA

le
0
Un an et demi après le printemps arabe, les États-Unis sont confrontés à une vague d'hostilité qui ravive le souvenir de la prise d'otages de Téhéran.

Le souvenir de la prise d'otages de Téhéran plane sur une diplomatie américaine plongée dans le désarroi alors que ses ambassades au Moyen-Orient sont prises d'assaut par des foules en colère. «Je vois les mêmes sentiments antiaméricains qui prévalaient en Iran en 1978-1979, avec des gouvernements qui cèdent aux humeurs de la foule», a noté sur CNN l'ex-officier de la CIA Robert Bauer. Un an et demi après le printemps arabe, qui avait embrasé les imaginations occidentales et laissé croire à l'émergence d'un Moyen-Orient moins antiaméricain, le président Obama doit affronter trois défis: un défi sécuritaire, dont la Libye est l'exemple le plus immédiat ; un défi géopolitique dans une région où les alliés de l'Amérique sont de plus en plus rares ; et un défi idéologique, Obama n'ayant pas réussi à changer la donne du «dialogue des civilisations» avec l'islam.

1 - Le défi sécuritaire

L'ambassadeur de Libye à Washington a résumé la situation sans fa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant