Les 171 «oubliés» de Guantanamo

le
0
Barack Obama n'a pas tenu sa promesse de fermer la « prison pour terroristes » sur l'île de Cuba.

Le 11 janvier 2002, les premiers «ennemis combattants» arrivaient dans la prison de Guantanamo, sur l'île de Cuba, en provenance d'Afghanistan. Dix ans après, 171 y sont toujours incarcérés, sur les 779 au total qui y ont séjourné. Et le centre de détention érigé dans la décennie écoulée, symbole des dérives juridiques - voire morales - de l'Amérique dans la lutte antiterroriste, ne semble pas près de fermer ses grilles.

Incapable de tenir la promesse faite à son arrivée à la Maison-Blanche de fermer Guantanamo en un an, Barack Obama vient de provoquer la consternation chez les militants des droits de l'homme. Après avoir tenté d'y mettre son veto, il a finalement promulgué le 31 décembre une nouvelle loi empêchant tout transfert de détenus de Guantanamo aux États-Unis (au moins pour l'année fiscale en cours), autorisant les détentions illimitées sans procès et imposant le recours aux tribunaux militaires pour la plupart des suspects de terrorisme. Le pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant