Les 100 premières entreprises mondiales sont aussi riches que les Etats-Unis

le
7
Les 100 premières entreprises mondiales sont aussi riches que les Etats-Unis
Les 100 premières entreprises mondiales sont aussi riches que les Etats-Unis

Avec 14 420 milliards d'euros, la capitalisation boursière des 100 premières entreprises dans le monde est peu ou prou comparable au PIB des Etats-Unis. Une force économique qui, selon l'étude « Global Top 100 Companies by market capitalisation » du cabinet spécialisé PWC, est largement dominé par les sociétés américaines. Le pays compte aujourd'hui plus de la moitié des 100 entreprises les mieux valorisées au monde : 53 entreprises en 2015 contre 42 en 2009 et 47 l'année dernière. Parmi les dix premières entreprises du classement, sept sont américaines: Apple, Google, Exxon Mobil, Berkshire Hathaway, Microsoft, Wells Fargo, Johnson.

La France recule. La France arrive en 5ème position de ce Top 100, avec seulement 4 entreprises : Sanofi, Total, L’Oréal et LVMH. Alors que, sur l'ensemble des entreprises de ce classement, la capitalisation boursière a presque doublé depuis 2009, les entreprises françaises ont perdu du terrain. Ces cinq multinationales françaises, qui étaient encore au nombre de sept dans le classement en 2009, ont vu leur capitalisation passer de 434 milliards d'euros en 2014 à 391 milliards en 2015. Ainsi, Total a perdu à lui seul 36% de sa valorisation entre 2014 et 2015 : il a ainsi chuté de 21 places dans le classement (de la 37e place à la 58e place).

Apple, maître du monde. Sans surprise, pour la quatrième année consécutive, Apple arrive en tête avec 642 milliards d'euros, soit huit fois plus qu'en 2009. Mais globalement, «les Etats-Unis ont renforcé leur position dominante dans le classement, souligne l'étude. Parmi les 20 premières entreprises,– sont américaines et 7 figurent dans le Top 10. En examinant de plus près ces grandes entreprises – comme Apple, Google, Microsoft, Berkshire Hathaway et Facebook –, on constate que leur réussite est portée par l'innovation et par un rayonnement international. Elles ont également utilisé de manière plus agressive leur taille et leur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 4 juin 2015 à 12:24

    La cotation en bourse des pays c'est leur monnaie..........

  • frk987 le jeudi 4 juin 2015 à 12:23

    Audi riches MAIS moins les dettes des US !!!!

  • M8842851 le jeudi 4 juin 2015 à 12:03

    Ces 100 entreprises représentent combien de salariés et d'actionnaires ??

  • siamonoi le jeudi 4 juin 2015 à 10:38

    + 4 VaziMais c'est normal quand on voit le niveau des journaleux. y'a pas un expert ! ahahahaha

  • gmex28 le jeudi 4 juin 2015 à 09:50

    Pour vazi. Je like....rien à rajouter....

  • M1054081 le jeudi 4 juin 2015 à 09:50

    Chacun cherche à gagner sa vie comme il peut en vendant ce qu'il a du moment qu'il y a des acheteurs.Pigeon est celui qui veut bien.

  • vazi le jeudi 4 juin 2015 à 09:37

    Bidon cet article, on comparer des choux et des cerises, la capitalisation boursière relève du virtuelle EX LVMH vaut en bourse 83 MDS et son chiffre d'affaire n'est que de 30MDS, Le PIB des USA n'est pas côté en bourse c'est pas du virtuel sinon on pourrait imaginé qu'il est aux triple En résumé ces 100 boites en sont loin, donc messieurs les journalistes chocs un peu de bon sens et arrêtez de rêvassez