Les 10 villes françaises incontournables sur Airbnb

le
0

INFOGRAPHIE - Le sud de la France est particulièrement bien représenté dans ce classement. Huit villes sur dix y figurent.

Le sud de la France est une valeur sûre pour le site de locations Airbnb, qui a dévoilé les 10 villes les plus hospitalières du pays sur sa plateforme. Cannes, Arles, Antibes, Avignon y figurent en bonne place. Mais la première place revient à Chamonix: un nombre de logements multiplié par deux sur les douze derniers mois et quatre fois plus de voyageurs que l'an dernier venant de 74 pays différents.

Seules deux villes de ce classement ne sont pas dans le sud. Honfleur, tout d'abord, en sixième place du classement, qui est une destination prisée tout au long de l'année, et où le nombre de voyageurs est en conséquence assez constant. Le nombre de voyageurs y a triplé en un an, venant de 38 pays différents. La Bretagne est également présente en toute fin de classement. Saint-Malo a triplé son nombre de logements en un an et a quadruplé son nombre de voyageurs.

Rassemblement annuel à Paris

Il y a quelques semaines, Airbnb célébrait sa relation d'exception avec la France et particulièrement avec Paris, devenue cette année la capitale mondiale de son site: pas moins de 40.000 logements sont proposés rien qu'en région parisienne. Ce constat conforte à la fois l'idée que Paris est bel et bien la première destination touristique mondiale, mais aussi que les Français - et de surcroît les Parisiens - se sont très rapidement familiarisés avec Airbnb. Si bien qu'Airbnb organisera à Paris le rassemblement annuel de sa communauté, l'Airbnb Open, en novembre prochain. Pas moins de 6000 invités sont attendus.

Airbnb et la France sont aussi en discussion sur un sujet épineux: celui de la collecte de la taxe de séjour. Les voyageurs qui utilisent le site y sont soumis mais de facto, elle est prélevée par peu d'hôtes. En fin d'année dernière, l'Assemblée nationale a adopté un amendement autorisant les sites de réservation à collecter la taxe de séjour pour le compte des hôtes, pour la reverser ensuite aux communes. Un procédé qui est déjà appliqué par Airbnb dans plusieurs villes américaines et à Amsterdam, et qui va être prochainement mis en vigueur en France.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant