Les 10 questions qu'on se pose après cette 4e journée d'éliminatoires.

le
0
Les 10 questions qu'on se pose après cette 4e journée d'éliminatoires.
Les 10 questions qu'on se pose après cette 4e journée d'éliminatoires.

Il se passe toujours quelque chose dans ces éliminatoires de l'Euro 2016. Ce week-end, on a encore vu des supporters amateurs d'objets pyrotechniques, des petites qui se rebellent, quelques buts venus d'ailleurs et même un gardien qui demande à ne pas jouer. Mais où va l'Europe ?

  • L'Angleterre s'enflamme-t-elle un peu trop ? Un sans-faute. Grâce à quatre succès en autant de rencontres, les Three Lions filent à grands pas vers l'Euro 2016, sans même sourciller. Avec une défense presque infranchissable - 1 but encaissé - et une attaque portée par un Welbeck de gala (5 buts), les hommes d'Hodgson se voient déjà en ogre européen. Pourtant, dans le jeu, l'Angleterre a quelques relents poussifs. Et si le danger semble à chaque fois écarté par un regain d'énergie, cette équipe ne doit pas oublier qu'elle n'a affronté que des seconds couteaux (Suisse, Saint-Marin, Estonie, Slovénie). Alors oui, le chemin vers 2016 est tracé. Mais s'enorgueillir trop vite serait une erreur : une élimination aux tirs au but contre le Portugal en quart de finale est si vite arrivée.


  • Ranieri est-il un poissard ? Quatre petits matchs, et puis s'en va. Claudio Ranieri a déjà quitté le navire grec. Mais Claudio avait-il les moyens de redresser la barre d'une équipe qui, depuis une décennie, la joue plus défensive qu'une anti-mariage pour tous lâchée dans un club échangiste ? Pas sûr. Toujours est-il qu'après deux années honorables à la tête de Monaco et cette pige grecque, l'Italien se retrouve encore sans club après s'être fait pousser dehors. Simple manque de bol ou réelle incompétence ? En 2008, Mourinho, son ennemi intime, déclarait : "Je suis exigeant envers moi-même et j'ai besoin de victoires pour avoir la sécurité des choses. C'est pour cela que j'ai remporté plusieurs trophées dans ma carrière. Lui, en revanche, n'a pas la mentalité d'un gagneur et à presque 70 ans, il n'a gagné qu'une Supercoupe d'Italie et une autre coupe. Il est trop vieux pour changer de mentalité." Une défaite concédée face aux îles Féroé ne peut que faire abonder dans le sens du Portugais.



  • Le...







  • L'Angleterre s'enflamme-t-elle un peu trop ? Un sans-faute. Grâce à quatre succès en autant de rencontres, les Three Lions filent à grands pas vers l'Euro 2016, sans même sourciller. Avec une défense presque infranchissable - 1 but encaissé - et une attaque portée par un Welbeck de gala (5 buts), les hommes d'Hodgson se voient déjà en ogre européen. Pourtant, dans le jeu, l'Angleterre a quelques relents poussifs. Et si le danger semble à chaque fois écarté par un regain d'énergie, cette équipe ne doit pas oublier qu'elle n'a affronté que des seconds couteaux (Suisse, Saint-Marin, Estonie, Slovénie). Alors oui, le chemin vers 2016 est tracé. Mais s'enorgueillir trop vite serait une erreur : une élimination aux tirs au but contre le Portugal en quart de finale est si vite arrivée.


  • Ranieri est-il un poissard ? Quatre petits matchs, et puis s'en va. Claudio Ranieri a déjà quitté le navire grec. Mais Claudio avait-il les moyens de redresser la barre d'une équipe qui, depuis une décennie, la joue plus défensive qu'une anti-mariage pour tous lâchée dans un club échangiste ? Pas sûr. Toujours est-il qu'après deux années honorables à la tête de Monaco et cette pige grecque, l'Italien se retrouve encore sans club après s'être fait pousser dehors. Simple manque de bol ou réelle incompétence ? En 2008, Mourinho, son ennemi intime, déclarait : "Je suis exigeant envers moi-même et j'ai besoin de victoires pour avoir la sécurité des choses. C'est pour cela que j'ai remporté plusieurs trophées dans ma carrière. Lui, en revanche, n'a pas la mentalité d'un gagneur et à presque 70 ans, il n'a gagné qu'une Supercoupe d'Italie et une autre coupe. Il est trop vieux pour changer de mentalité." Une défaite concédée face aux îles Féroé ne peut que faire abonder dans le sens du Portugais.



  • Le...







  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant