Les 10 dates du PSG féminin

le
0

Ibrahimović en rêve, Delannoy va le vivre. Cantonnée à rester dans l'ombre de son homologue masculin depuis sa création en 1971, la section féminine du PSG s'apprête à réaliser ce que les garçons n'ont encore pas accompli : disputer une finale de Ligue des champions. À l'aube d'une rencontre historique, retour sur les 10 dates d'une équipe qui n'a pas fini de briller.

1979 - La découverte de la D1


Avant de tutoyer les sommets européens, les Parisiennes ont démarré dans les bas-fonds du football féminin. Huit ans après sa fondation, le Paris Saint-Germain n'a toujours pas disputé la moindre rencontre dans l'élite. En effet, les féminines se contentent d'évoluer dans le championnat de Paris féminin et roulent tranquillement avec le RC Joinville ou la VGA Saint-Maur. Mais au terme de la saison 1978/1979, les filles du PSG arrêtent de se la couler douce et accèdent enfin à la première division du football féminin français. Trois saisons plus tard à jouer les figurantes avec 48 autres clubs, elles finissent par descendre dans la deuxième division qui vient juste de voir le jour. S'ensuivent 19 longues années d'apprentissage où les Parisiennes s'amuseront à jouer au yo-yo entre la première et la deuxième division. L'apprentissage continue.

2001 - Championne de France de la D2


Après une saison 1999-2000 où elles passent à côté de la montée en D1 en toute fin de saison à cause d'une lourde défaite contre Schiltigheim (0-3), les Parisiennes se rattrapent l'année d'après. L'équipe entraînée par Sébastien Thierry trouve la parfaite recette et avale 16 victoires sur 18 possibles dans sa poule A. Avec ces résultats, le PSG assure son accession en D1. Cerise sur le gâteau, le club remporte le titre de champion de France de D2 en venant à bout de Tours (2-1), leader de la poule C. À l'époque déjà, on trouve Laura Georges, 17 ans, en défense centrale. La moumoute en moins, les tresses en plus.

2005 - Delannoy et Boulleau débarquent


Les deux plus anciennes de l'effectif parisien. Arrivées toutes les deux à l'été 2005 en provenance du CNFE Clairefontaine, "Boulette" et Delannoy comptabilisent ensemble plus de 400 matchs avec le PSG. C'est simple, les deux défenseuses ont tout connu avec le club de la capitale : le maintien, le milieu de tableau, les premières places du classement, etc. Ce duo façon Merry et Pipin est l'ADN de cette équipe, entre efficacité et joie de vivre. Et elles comptent bien faire du PSG le seigneur des Européens.

2008 - La première finale


Bien avant l'arrivée de Nivea en sponsor, le PSG féminin se réinvente dès la saison 2007-2008 : nouvel entraîneur et sept joueuses recrutées, parmi…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant