Les 10 commandements de Bruxelles à Hollande

le
0
La commission européenne recommande à Paris de simplifier son système fiscal, d'abaisser le coût du travail et de réformer ses retraites. Hollande et Ayrault ont répondu qu'ils mèneraient les réformes «à leur manière». » Bruxelles veut libéraliser les professions réglementées en France

La Commission européenne a officialisé son accord pour reporter de deux ans l'objectif de la France de ramener son déficit public sous la barre des 3 % de PIB. Désormais, elle compte sur un effort de Paris qui permettrait de passer d'un trou budgétaire de 3,9 % cette année à 3,6 % l'an prochain, puis 2,8 % en 2015.

Cette flexibilité n'est pas un traitement de faveur. D'une part, il s'agit pour Bruxelles de ne pas asphyxier la deuxième économie européenne en lui demandant des efforts budgétaires supplémentaires - et de ce fait entraîner avec elle une bonne partie de la zone euro. D'autre part, ce délai est assorti de fortes recommandations pour que Paris mène de profon...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant