Les 10 bonnes questions de la semaine européenne

le
0
Les 10 bonnes questions de la semaine européenne
Les 10 bonnes questions de la semaine européenne

Qu'est-ce qu'on aime les Coupes d'Europe, quand même. Les surprises, les records, les losers. Tout ça, quoi. Et comme après chaque journée, il y a des enseignements à tirer et des questions à se poser. On le fait pour vous, juste ici.

  • Cavani a t-il le ratio action/but le plus nul de toute la LDC ? Oui, l'Uruguayen rapporte des points. Buteur à Nicosie, à nouveau décisif au Parc face aux chypriotes, Edinson a assuré la qualification du PSG pour les 8e à lui tout seul. Mais est-ce vraiment un exploit ? Car si le club de la capitale a galéré il y a deux semaines face à une équipe qui lui est largement inférieure, les occasions ont été légions en milieu de semaine. Du haut de sa tribune, et avec Papus en compagnon de déconne, Zlatan a pu assister aux nombreux ratés de son remplaçant/concurrent à la pointe de l'attaque. Contrôles approximatifs, plats du pieds mal assurés, frappes à destination de la Celle-Saint-Cloud, rien ou presque n'a surnagé après cette ouverture du score expresse. 1-0, le tableau d'affichage témoigne de cette inefficacité, qui, si elle ne s'avère pas fatale face à des adversaires de moindre facture, pourrait causer des soucis pour la suite de la compétition. D'autant que ceux qui l'entourent, Lucas et Lavezzi en tête, se placent là lorsqu'il s'agit de jouer les croques-messsieurs. En attendant, Edinson est le deuxième meilleur buteur de l'histoire du PSG en C1.

  • Peut on vraiment se qualifier en la jouant petit bras ? 5 points et une deuxième place du groupe C avec 1 but marqué, et un but encaissé. Autant dire que l'AS Monaco s'en sort bien pour l'instant, au vu du niveau de jeu affiché par ses ouailles. Un fonds de jeu quasi-inexistant, un manque de prise de risque et un rythme à faire passer les matches du Bayern ou du Real pour une autre compétition. Ceci-dit, les Monégasques peuvent nourrir des motifs d'espoir. L'an passé, en effet, le Zenit-Saint Petersbourg s'était qualifié en huitièmes avec 6 points - 1 victoire, 2 défaites et 3 matches nuls - le plus faible total depuis le passage à la victoire à 3 points. L'an passé toujours, Galatasaray avait eu besoin de 7 points pour décrocher le précieux sésame. Ce n'est pas toujours beau, mais comme le veut le célèbre adage, on fait avec les moyens du bord. Surtout quand ceux-ci se nomment Andrea Raggi.

  • Alors, il n'a pas sa place au Real, Benzema ? S'il y a un homme qui a subi les critiques ces dernières années, c'est bien Karim Benzema. Jugé inefficace, stérile, passif, arrogant, nonchalant, le Français s'est...




  • Cavani a t-il le ratio action/but le plus nul de toute la LDC ? Oui, l'Uruguayen rapporte des points. Buteur à Nicosie, à nouveau décisif au Parc face aux chypriotes, Edinson a assuré la qualification du PSG pour les 8e à lui tout seul. Mais est-ce vraiment un exploit ? Car si le club de la capitale a galéré il y a deux semaines face à une équipe qui lui est largement inférieure, les occasions ont été légions en milieu de semaine. Du haut de sa tribune, et avec Papus en compagnon de déconne, Zlatan a pu assister aux nombreux ratés de son remplaçant/concurrent à la pointe de l'attaque. Contrôles approximatifs, plats du pieds mal assurés, frappes à destination de la Celle-Saint-Cloud, rien ou presque n'a surnagé après cette ouverture du score expresse. 1-0, le tableau d'affichage témoigne de cette inefficacité, qui, si elle ne s'avère pas fatale face à des adversaires de moindre facture, pourrait causer des soucis pour la suite de la compétition. D'autant que ceux qui l'entourent, Lucas et Lavezzi en tête, se placent là lorsqu'il s'agit de jouer les croques-messsieurs. En attendant, Edinson est le deuxième meilleur buteur de l'histoire du PSG en C1.

  • Peut on vraiment se qualifier en la jouant petit bras ? 5 points et une deuxième place du groupe C avec 1 but marqué, et un but encaissé. Autant dire que l'AS Monaco s'en sort bien pour l'instant, au vu du niveau de jeu affiché par ses ouailles. Un fonds de jeu quasi-inexistant, un manque de prise de risque et un rythme à faire passer les matches du Bayern ou du Real pour une autre compétition. Ceci-dit, les Monégasques peuvent nourrir des motifs d'espoir. L'an passé, en effet, le Zenit-Saint Petersbourg s'était qualifié en huitièmes avec 6 points - 1 victoire, 2 défaites et 3 matches nuls - le plus faible total depuis le passage à la victoire à 3 points. L'an passé toujours, Galatasaray avait eu besoin de 7 points pour décrocher le précieux sésame. Ce n'est pas toujours beau, mais comme le veut le célèbre adage, on fait avec les moyens du bord. Surtout quand ceux-ci se nomment Andrea Raggi.

  • Alors, il n'a pas sa place au Real, Benzema ? S'il y a un homme qui a subi les critiques ces dernières années, c'est bien Karim Benzema. Jugé inefficace, stérile, passif, arrogant, nonchalant, le Français s'est...




  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant