Les 10 bonnes questions de cette semaine européenne.

le
0
Les 10 bonnes questions de cette semaine européenne.
Les 10 bonnes questions de cette semaine européenne.

118 buts inscrits, dont sept par le Bayern, cinq par Luiz Adriano, deux par les Gunners dans le money time, un par les cinq clubs français engagés et aucun par Mario Balotelli. Ces trois jours de coupes européennes posent beaucoup de questions. Au moins dix.

  • Luiz Adriano mérite-t-il vraiment sa place dans les livres de record ? Face à Borisov, l'attaquant du Shakhtar Donetsk a grandement participé au festival offensif d'une soirée hors-norme. Un quintuplé et le Brésilien a rejoint au palmarès des meilleurs buteurs sur un match de Ligue des champions un certain Lionel Messi, auteur de la même performance face à Leverkusen en mars 2012. Mais donner de l'importance à un tel escroc serait lui faire trop d'honneur. D'abord, car Luiz Adriano n'a rien fait d'autre que de pousser des ballons situés à 30cm de la ligne au fond et inscrire deux penaltys. Même Fred aurait pu le faire. Surtout, son coup d'éclat d'un soir ne saurait faire oublier cet acte, commis un soir de novembre 2012 face au FC Nordsjælland. Et ça, c'était Fjord de café.


  • Mario a-t-il pris la décision de sortir tout seul ? Auteur d'une performance catastrophique face à QPR au cours du week-end, Super Mario n'a pas été plus brillant en Ligue des champions face au Real. À tel point que Brendan Rodgers a décidé de le sortir à la mi-temps. Mais l'Italien n'a-t-il pas pris la décision tout seul ? En échangeant son maillot avec Pepe juste avant le retour au vestiaire, Balo a dérogé à la règle silencieuse de vigueur outre-Manche. Critiqué par une grande partie des commentateurs anglais, mais soutenu par Don Carlo (qui en même temps s'en fout), Mario a une nouvelle fois déclenché la polémique. Et lorsqu'on sait que Mamadou Sakho s'est fait pincer la saison passée pour la même indécence et que Stevie G a montré la voie du vestiaire à Arbeloa pour être plus discret, difficile d'imaginer que Mario n'était pas au courant. Coupable intention ?

  • Le but de Cavani est-il si moche que ça ? Les clubs français sont passés à trois minutes d'un quinté de 0-0, ce milieu de semaine. Mais c'était sans compter sur Edinson Cavani, buteur à la 87e sur la pelouse de l'APOEL Nicosie. Un pion qualifié de « but de renard » par les observateurs les plus polis, quand les moins magnanimes n'hésitaient pas à parler de...





  • Luiz Adriano mérite-t-il vraiment sa place dans les livres de record ? Face à Borisov, l'attaquant du Shakhtar Donetsk a grandement participé au festival offensif d'une soirée hors-norme. Un quintuplé et le Brésilien a rejoint au palmarès des meilleurs buteurs sur un match de Ligue des champions un certain Lionel Messi, auteur de la même performance face à Leverkusen en mars 2012. Mais donner de l'importance à un tel escroc serait lui faire trop d'honneur. D'abord, car Luiz Adriano n'a rien fait d'autre que de pousser des ballons situés à 30cm de la ligne au fond et inscrire deux penaltys. Même Fred aurait pu le faire. Surtout, son coup d'éclat d'un soir ne saurait faire oublier cet acte, commis un soir de novembre 2012 face au FC Nordsjælland. Et ça, c'était Fjord de café.


  • Mario a-t-il pris la décision de sortir tout seul ? Auteur d'une performance catastrophique face à QPR au cours du week-end, Super Mario n'a pas été plus brillant en Ligue des champions face au Real. À tel point que Brendan Rodgers a décidé de le sortir à la mi-temps. Mais l'Italien n'a-t-il pas pris la décision tout seul ? En échangeant son maillot avec Pepe juste avant le retour au vestiaire, Balo a dérogé à la règle silencieuse de vigueur outre-Manche. Critiqué par une grande partie des commentateurs anglais, mais soutenu par Don Carlo (qui en même temps s'en fout), Mario a une nouvelle fois déclenché la polémique. Et lorsqu'on sait que Mamadou Sakho s'est fait pincer la saison passée pour la même indécence et que Stevie G a montré la voie du vestiaire à Arbeloa pour être plus discret, difficile d'imaginer que Mario n'était pas au courant. Coupable intention ?

  • Le but de Cavani est-il si moche que ça ? Les clubs français sont passés à trois minutes d'un quinté de 0-0, ce milieu de semaine. Mais c'était sans compter sur Edinson Cavani, buteur à la 87e sur la pelouse de l'APOEL Nicosie. Un pion qualifié de « but de renard » par les observateurs les plus polis, quand les moins magnanimes n'hésitaient pas à parler de...





  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant