Leonardo Jardim évoque la réception de Guingamp

le
0
Leonardo Jardim évoque la réception de Guingamp
Leonardo Jardim évoque la réception de Guingamp
Satisfait de la prestation de son équipe en seconde période face au Bayer Leverkusen, Leonardo Jardim, l'entraîneur monégasque, aborde cependant la réception de Guingamp dimanche avec méfiance.

Leonardo Jardim, avec un peu de recul, qu'avez-vous pensé de la victoire face au Bayer Leverkusen, mardi ?
J'ai déjà revu le match. En première mi-temps, les joueurs du Bayer ont été plus forts que nous. Ils ont eu quelques occasions mais ils n'ont pas marqué. En seconde période, on a eu le contrôle du match. On a été plus efficace : en deux occasions, on est parvenu à marquer un but. C'est grâce à l'efficacité qu'on gagne des matchs.

Cette première mi-temps vous a-t-elle dérangé ?
Non car le Bayer a exercé une pression importante et était très fort physiquement. En deuxième période, on est monté crescendo dans ce match. Il y a eu deux trajectoires différentes dans ce match : le Bayer qui a perdu un peu pied et nous qui sommes montés en puissance.

Cette rencontre peut-elle redonner confiance aux joueurs ?
Oui, elle va produire un effet de confiance mais il ne faut pas oublier qu'il faut rester focaliser sur tous les matchs de Ligue 1, notamment celui qui se présente dimanche face à Guingamp. Si on n'est pas concentré à 100% face à Guingamp, on aura quelques difficultés.

« Bernardo est un exemple »

Vous avez débuté une longue série de rencontres. On va peut-être toucher les limites de l'effectif de Monaco. Allez-vous lancer des jeunes comme Wallace ou Bernardo Silva comme titulaires ?
Oui, je vais lancer les joueurs selon ce qu'ils démontrent pendant les matchs ou les entraînements. Les plus jeunes ont une certaine phase d'adaptation. Bernardo est un exemple. Il est déjà entré en jeu deux fois depuis qu'il est là. Lors du deuxième match (face au Bayer, ndlr), il a réussi une meilleure rentrée que la première fois (à Bordeaux, ndlr) et il le sera de plus en plus. Mais il faut respecter un processus et les préparer au mieux. 

Que pensez-vous de cette formation de Guingamp ?
Hier (jeudi), j'étais à Florence pour voir le match (défaite 3-0 de Guingamp face à la Fiorentina, ndlr). Guingamp est une équipe qui défend bien. Je ne crois pas que ça va être une équipe qui sera moins bien physiquement. Comme vous le savez, en France, les entraîneurs portent beaucoup d'intérêt sur le côté physique. Je ne pense pas que les équipes françaises aient des problèmes pour jouer trois matchs par semaine.

Dimitar Berbatov ne s'est pas entraîné vendredi matin. Sa participation est-elle remise en cause ?
Il est un peu fatigué. C'est un joueur qu'on a beaucoup utilisé. On a préféré lui faire faire une récupération active au gymnase.

« On sait tous ce qu'on a à faire »

D'autres joueurs que Dimitar Berbatov ont-ils senti une baisse physique dans votre effectif ?
Tous les joueurs qui font trois matchs en une semaine sont amenés à être plus fatigués. On connaissait le calendrier et on savait qu'il fallait bien être préparé. On va essayer au mieux d'utiliser les capacités de chacun. 

En quoi le championnat français est-il différent par rapport aux championnats portugais (Beira-Mar, Braga et Sporting) ou grec (Olympiacos Le Pirée) où vous avez officié ?
Tous les championnats ont des caractéristiques différentes. Le championnat français est le plus physique des championnats où j'ai entraîné. C'est un championnat où l'intensité physique a de l'importance mais il faut s'adapter.

Votre président vous a-t-il sensibilisé à obtenir une série de victoires ?
Non, on sait tous ce qu'on a à faire. On sait qu'on n'a pas besoin de nous alerter sur l'importance de faire une série de résultats. Cela ne peut être que bénéfique pour l'équipe d'enchaîner les victoires.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant