Leonarda : une enquête administrative à haut risque

le
0
L'enquête sur les circonstances de l'expulsion de Leonarda Dibrani doit être rendu samedi au ministre de l'Intérieur.

La tournure de l'affaire Leonarda est soumise aux très attendues conclusions de l'enquête administrative que l'Inspection générale de l'administration (IGA) doit remettre samedi au ministre de l'Intérieur Manuel Valls. Une enquête éclair lourde de conséquences, puisqu'elle va sceller le sort de la collégienne et de sa famille, et déboucher sur une modification de la doctrine d'emploi des forces de l'ordre lors d'interpellations de mineurs en situation irrégulière. Mais aussi pointer d'éventuelles irrégularités à tous les échelons de la chaîne hiérarchique.

Depuis les Antilles, où il a achevé une visite écourtée, Manuel Valls a eu beau marteler que l'expulsion de la jeune Kosovare s'est déroulée dans le «respect du droit» pour éteindre la polémique qui enfle, Matignon a demandé que tout le jour soit fait sur cette opération menée sur le t...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant