Leonarda : mis en cause, les policiers se défendent

le
0
Les syndicats policiers assurent que les agents n'ont pu agir de leur propre chef. Manuel Valls, lui, fait bloc avec ses troupes. » Le préfet du Doubs, coupable idéal pour le PS

Des élus nationaux qui réclament des «sanctions» contre le préfet et contre les policiers intervenus devant un collège pour récupérer une élève rom de 15 ans? Les autorités n'ont pas le beau rôle dans l'affaire Leonarda. Et les commentaires vont bon train dans les rangs des forces de l'ordre. Le ministre de l'Intérieur, lui, fait bloc avec ses troupes, en assurant que «cette reconduite à la frontière s'est déroulée dans le respect du droit, dans le respect des personnes», ajoutant même: «Ne doutez pas un seul instant que les règles de droit public sont appliquées avec intelligence, discernement, humanité par mes services.»

La même réponse fuse chez les intervenants du ministère qui acceptent de parler de ce dossier - mais ils ne sont pas nombreux…: «Les agents requi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant